Vivre en France

Vous avez décidé de faire vos études supérieures en France. Sans même attendre votre avis d’affectation dans une université ou école, songez à organiser votre séjour. Anticiper et vous projeter dans votre vie de futur étudiant, c’est parier sur votre réussite.

Les documents

Regrouper tous les documents importants et en faire des photocopiesPasseport ouvert

  • carte d’identité, passeport et vérifier leur durée de validité
  • attestations de recensement et de "journée défense et citoyenneté" (pour les étudiants français ; formalités auprès de l'ambassade ou du consulat du pays de résidence)
  • carnet de santé et de vaccinations
  • dossier scolaire et attestation de pré-inscription ou d’affectation dans un établissement

Plus d’infos sur les démarches à entreprendre sur :

Si vous êtes étudiant étranger, vérifier et effectuer les formalités nécessaires pour l’obtention d’un visa auprès de l’ambassade ou consulat de France de votre pays de résidence.

Le logement

Évaluer son budget

Votre logement constitue le poste le plus important de votre budget. Evaluation : de 200 à 800 euros (ou plus).

Prendre connaissance des différents types d’hébergement disponibles, des possibilités d'internat ou de logement sur le campus de l’école où vous êtes admis.
Excepté pour les chambres en cité universitaire ou les internats d'école, il vous faudra effectuer vos recherches de logement sur place.

Hiérarchiser ses critères de résidence

Selon votre mode de vie et vos priorités, votre choix se portera sur un type de logement ou un autre.

Voici quelques éléments de réflexion :

  • trouver un logement à proximité de l’université ou de l’école, à proximité d’amis ou de la famille pour ne pas se sentir isolé
  • considérer les moyens de transport et leur coût
  • apprécier l'ambiance du quartier, la vie associative et l’existence de clubs de loisirs pour créer des liens sociaux.

Les différents types d’hébergement

Résidences universitaires ou « cité U »

Ces logements meublés (chambres, studios, logement type T1…) sont gérés par les CROUS, centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires et attribués selon des critères sociaux et d'éloignement ; une priorité est accordée aux étudiants étrangers boursiers du gouvernement français.
La demande de logement universitaire doit être effectuée entre le 15 janvier et le 30 avril précédant la rentrée universitaire en constituant un dossier social étudiant (DSE) sur le site Internet du CNOUS. Le CROUS du lieu où vous souhaitez étudier vous enverra ensuite un dossier papier à compléter (vous aurez à vous déplacer au Consulat de votre pays de résidence pour faire authentifier la déclaration de revenus de votre famille). Si toutefois vous êtes affecté dans une académie différente de celle que vous aviez initialement demandée, le CROUS où vous aviez déposé votre dossier le transmettra directement au CROUS de votre académie d'affectation. 
Le DSE est le document unique de demande de bourse et de logement en résidence universitaire.
Bon à savoir :

  • Lors du dépôt du dossier social étudiant, un numéro d'identifiant national étudiant (INE) est demandé. Vous n'avez pas d'INE, un lien spécifique est réservé aux candidats de l'étranger sur le site dédié.
  • Respectez rigoureusement les délais de dépôt de dossier et prévoyez les délais d'acheminement.

Plus d'infos sur le site du CNOUS (vous trouverez notamment sur ce site une carte des différents CROUS en France).

Voir aussi www.lokaviz.fr  (le site du logement étudiant du réseau des œuvres universitaires et scolaires qui répertorie les résidences universitaires et des offres de logeurs privés et informe sur le dispositif "CLÉ", caution locative étudiante).

Résidences universitaires privées

Toutes les demandes de logement en cités universitaires ne pouvant être satisfaites, les CROUS mettent à disposition des listes de résidences privées. 
Souvent ces résidences sont meublées et offrent des services collectifs utiles à l’étudiant tels que laverie, cafétéria, parking, ménage. Un contrat de location ou bail devra être signé avec un dépôt de garantie ou caution et une assurance devra être souscrite.
Quelques sites à consulter (liste non exhaustive)...

Bon à savoir :

  • Certaines Grandes Écoles, écoles d'ingénieur et écoles de commerce disposent de campus. Vous pouvez vous informer auprès de votre futur établissement. Pour exemple, l'université Paris-Dauphine a lancé son propre site d'aide aux étudiants pour leur faciliter la recherche d'un logement (www.logement.dauphine.fr).

Logement en ville chez un particulier

Votre recherche pourra s’organiser directement auprès d’un particulier en consultant « les petites annonces » ou les listes de logements que les CROUS mettent à votre disposition ou bien encore auprès d'une agence immobilière.
Un bail devra être signé, une caution déposée et une assurance souscrite. Demandez conseil au le service logement en ville de votre Crous.

Vous pouvez aussi vous rendre sur les sites suivants pour votre recherche de logement...

Logements en ville ou chez l'habitant, logement intergénérationnel

Des associations mettent en relation des étudiants en recherche de logement et des personnes âgées proposant une chambre dans leur maison ou appartement. Plusieurs formules sont possibles.
Des informations sur le site jeunes.paris.fr de la mairie de Paris, qui signale notamment deux associations :www.leparisolidaire.com et www.ensemble2generations.fr

Logements en colocation

La colocation est une alternative choisie par de nombreux étudiants. Après inscription préalable (renseignement d'un questionnaire en ligne), un certain nombre de sites donnent accès à des listes de logements en colocation. On citera notamment : www.koloc.org,www.appartager.com , www.locservice.fr et www.ma.colocation.com.

Internats

La demande se fait en ligne avec la saisie de vos voeux de formation sur www.admission-postbac.fr.
Vérifier les possibilités d’accueil durant le week-end ou les vacances scolaires, prévoir un hébergement chez des amis ou la famille pour les périodes de fermeture de l'internat.

Un annuaire des internats est disponible sur le site du ministère de l'Éducation nationale.

Bon à savoir : l'internat d'excellence Condorcet à Fort-de-France en Martinique, réservé à des élèves résidant dans la zone géographique limitrophe et candidats aux CPGE des lycée de Bellevue et Joseph Gaillard, est ouvert pendant le week-end et les "petites vacances scolaires" (8 places pour les élèves du réseau AEFE).

Les aides au logement

Loca-pass

Système d’aide pour le paiement de la caution (destiné aux étudiants boursiers sur critères sociaux).
Plus d'infos sur :

APL et ALS

L'aide personnalisée au logement (APL) et l'allocation de logement à caractère social (ALS) sont des aides financières attribuées par la CAF, caisse d’allocations familiales, selon des critères sociaux, quelle que soit la nationalité : ressources, situation familiale, nature du logement…
Pour les conditions d’attribution, consulter le site www.caf.fr. La demande d'allocation se fait en ligne. Un numéro spécial est également mis à la disposition des étudiants : 0810 29 29 29.
Le bénéficiaire des APL et ALS est un allocataire. Le suivi de sa sitation s'effectue sur la site de la CAF.

Caution locative étudiante (CLÉ)

Afin de faciliter leur accès au logement dans le cadre de leurs études en France, les étudiants ou futurs étudiants issus des établissements d'enseignement français à l'étranger peuvent s’adresser à une centrale de logement en ligne et bénéficier, sous certaines conditions, d’une caution locative de l’État français.

La centrale du logement étudiant "Lokaviz" et la caution locative étudiant (CLÉ)

Plaquette de présentation du CNOUS sur la caution locative étudiante (CLÉ)

Site de la centrale du logement étudiant LOKAVIZ

La restauration

Il est possible de prendre des repas dans une multitude de restaurants, bistrots, cafétérias.Cartes d'étudiant
Néanmoins, il existe un réseau de restaurants universitaires, les « RU » gérés par les CROUS, à proximité des lieux d’études. Ils servent du sandwich au repas complet à des tarifs raisonnables aux étudiants munis de leur carte d’étudiant. Le ticket « RU » (tarif 2012-2013) est de 3,10 euros pour un repas complet.
Consulter le site du CNOUS

Les déplacements

Transports urbains

Chaque ville possède un bon réseau de transport en commun, avec des conditions particulières pour les étudiants. Certaines villes ont développé des programmes de déplacements à vélo parfois associés aux abonnements de transport en bus, métro, tramway ou navette fluviale.
Se reporter aux sites de votre ville d’études.

Quelques exemples et quelques sites :  

  • Velib pour Paris
  • RATP pour la région Ile de France
  • Velostar pour Rennes
  • Transpole pour Lille et sa métropole
  • TAN pour Nantes et son agglomération
  • CITURA pour  Reims et sa métropole
  • Tisseo   pour Toulouse et sa métropole, etc.

Voiture et Deux Roues

Il est indispensable de vérifier la validité de votre permis de conduire et de souscrire une assurance pour le véhicule. 
Sachez que des infractions au code de la route peuvent entraîner la perte de points sur votre permis de conduire (permis à points mis en place en 1992).
Tous les renseignements utiles peuvent être pris auprès des services de la préfecture de votre département de résidence ou sur le site service-public.fr, notamment pour les permis de conduire obtenus en Europe ou hors de l'Europe.

Transports nationaux

Train, TGV généralement, avion ou bus sont les moyens privilégiés permettant  des déplacements rapides dans le pays.
Consulter le site de la SNCF pour trouver des tarifs intéressants et avantageux pour les étudiants ou les jeunes de moins de 27 ans pour les déplacements en train, Eurolines pour les déplacements en bus, ou diverses compagnies aériennes.

La couverture sociale

Le régime étudiant de sécurité sociale

S’affilier au régime de Sécurité Sociale et payer une cotisation qui prévaut sur tout le territoire européen. Cette protection sociale, obligatoire, couvre l’année universitaire du 1er octobre au 30 septembre de l’année suivante. Le montant de la cotisation au régime d'assurance maladie des étudiants est fixé à 207€ pour l'année universitaire 2012 / 2013.Specimen carte vitale
La carte vitale sera établie et vous permettra d’être facilement
accueilli dans les divers centres de soins.
Certaines exonérations existent.
Se reporter au site www.etudiant.gouv.fr ou contacter les services sociaux des CROUS.

Mutuelles étudiantes

Pour compléter ce système de protection sociale obligatoire, des mutuelles étudiantes, facultatives mais vivement conseillées, permettent de compléter le remboursement des soins de santé.

Consulter le site du réseau national des mutuelles étudiantes de proximité (EMEVIA) ou celui de la mutuelle des étudiants (LMDE) .

Couverture Universelle de Santé

En cas de difficultés, des dispositions prévoient une couverture maladie universelle de base.
Se renseigner auprès de la CMU.

Financer ses études : les bourses d'enseignement supérieur en France

Bourses d’enseignement supérieur sur critères sociaux

La plupart sont attribuées par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et certaines par le ministère de la Culture et de la communication. Elles sont gérées par les CROUS (centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires).

Informations générales

Les critères pris en compte pour le calcul de la bourse sur critères sociaux sont :
•    les revenus du foyer fiscal,
•    le nombre d’enfants à charge de la famille,
•    l’éloignement du lieu d’études.

Sur le site du CNOUS (Centre national des œuvres universitaires et scolaires), dans la rubrique « La vie étudiante », consulter la page Bourse sur critères sociaux. Vous y trouverez tous les renseignements nécessaires ainsi qu’un simulateur de bourse qui vous permettra d’évaluer votre droit à bourse. Les plafonds de ressources retenus pour le calcul du droit à bourses ont été maintenus pour 2012-2013 (sont éligibles aux bourses sur critières sociaux les étudiants dont le revenu de la famille est inférieur à 33 100 euros).

Ces aides sont attribuées d’après un barème de 7 échelons auxquels correspondent des montants annuels de bourse : de l’échelon 0 (exonération des droits d’inscription universitaires et de cotisation à la sécurité sociale étudiante) à l’échelon 1 (1 640 euros) et jusqu’à l’échelon 6 (4 697 euros). Elles sont réparties en 10 versements mensuels sur l’année universitaire.
Pour en savoir plus : le site du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Démarche

Pour constituer votre demande de bourse, vous devez constituer votre Dossier social étudiant (DSE) sur le site du CROUS du 15 janvier au 30 avril de l’année de terminale pour une rentrée dans un établissement d’enseignement supérieur en septembre/octobre.
Lors de son inscription sur l’application Admission post-bac (APB), l’élève doit se diriger sur l'espace inscription, puis rubrique critères sociaux. Un lien en bas de cette page permet d'accéder au site du CNOUS. Sur ce portail, le candidat accède au module "constituer votre dossier social étudiant". Il convient également de débuter sa saisie avec la modalité "sans numéro INE". L’élève doit ensuite cliquer sur Dossier social étudiant : l’élève est renvoyé sur le site du CROUS où il doit scrupuleusement suivre les instructions jusqu’à obtention d’un numéro de connexion et de dossier qui seront utiles pour tout le traitement du dossier.
Une notification conditionnelle est adressée au futur étudiant, elle devient définitive lorsque le CROUS a reçu le justificatif de son inscription dans un établissement d’enseignement supérieur.
La demande de bourse peut être accompagnée d’une demande de logement en cité universitaire.

Bourses au mérite

Ces aides sont attribuées aux élèves de terminale, futurs boursiers sur critères sociaux, ayant obtenu la mention très bien au baccalauréat. Elle est d’un montant de 1 800 euros pour l’année. Ce sont les rectorats ou les universités qui transmettent directement au CROUS la liste des bénéficiaires. Toutefois il se peut que les bacheliers issus des établissements du réseau AEFE, remplissant les conditions d'obtention de ces bourses, aient à faire une démarche volontaire auprès du CROUS de l'académie d'accueil.
Plus d’informations sur :

Bourses Excellence-Major

Ce programme de bourses est piloté par le ministère des Affaires étrangères et par l’AEFE. Il est destiné aux meilleurs bacheliers étrangers des lycées français de l’étranger et peut accompagner l’étudiant sur un cursus de 5 années d’études à compter du 1er septembre de l'année d'obtention du baccalauréat. L'étudiant boursier devient "boursier du gouvernement français". Depuis la rentrée 2012, la gestion de ces boursiers est assurée par CampusFrance.
L’AEFE reçoit les boursiers pour les conseiller et les accompagner dans leurs études et veille à l’accueil et à l’installation de ces étudiants. Chaque rentrée, l'AEFE organise une réunion d'accueil dans un grand établissement scolaire parisien.
Chaque année, de 150 à 200 nouveaux boursiers de tous les continents intègrent ce programme. En 2012, 60 % des boursiers étudient en CPGE ou Grandes Ecoles post-bac, 23 % à l'université (dont la moitié en PACES), 15 % à Sciences Po. et 1,4% en écoles d'arts
Lire notre article Devenir boursier Excellence-Major

D’autres aides financières existent tels que les prêts bancaires, les prêts d’honneur ou les aides de fondations.
Des bourses d'études, prêts étudiants, primes à la mobilité internationale peuvent être attribués par les collectivités territoriales aux étudiants inscrits dans un établissement d'enseignement supérieur du département ou de la région d'études.
En savoir plus: Site du ministère des Affaires étrangères
Pour Paris et la région parisienne : www.etudiantdeparis.fr  et  www.iledefrance.fr

Les loisirs

On peut considérer qu’un budget moyen de 600 à 1 200 euros mensuels couvre les dépenses de logement, santé, restauration et transport.

Ne pas oublier de prévoir les frais d’inscriptions à l’université ou l’école où vous êtes admis.
Les frais de scolarité varient selon que vous êtes étudiant à l’université, dans une école publique ou une école privée.
Le logement absorbe une grande partie de votre budget. Il vous coûtera plus cher si vous êtes étudiant à Paris. 
Selon la loi, un étudiant étranger doit justifier de revenus mensuels d’au moins 455 euros.

Quelques chiffres

  • Logement : de 200 à 400 euros pour une chambre ou un T1 en cité universitaire, 400 à 700 euros pour un studio en ville (prix variant suivant la ville de résidence - assurance annuelle du logement environ 70 euros)
  • Scolarité : frais d’inscription à l’université 181 euros en licence, 250 euros en master, 380 euros en doctorat, 596 euros en écoles d’ingénieur, de 3 000 à 13 000 euros pour une école de commerce
  • Lycées privés sous contrat de 2 000 à 2 500 euros annuels, établissements hors contrat à partir de 4 000 euros annuels
  • Santé : cotisation sécurité sociale 207 euros pour 2012/2013 et complémentaire santé de 90 à 350 euros par an
  • Alimentation, fournitures scolaires, transport, habillement, communication (téléphone, internet), loisirs sont des rubriques à ne pas négliger mais variables d’un étudiant à l’autre.