Actions menées dans le réseau AEFE autour du Centenaire de la Grande Guerre

Avec la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, de nombreuses actions pédagogiques ont fleuri dans le réseau AEFE conformément aux souhaits de sa précedente directrice, madame Anne-Marie Descôtes, souhaits exprimés dans un courrier à destination des établissements français à l’étranger en date du 22 février 2013.

Les projets menés en 2014-2015
Fermer X

Carte représentant les projets menés pour l'APP Centenaire de la grande Guerre pour l'année 2014-2015

Les projets menés en 2014-2015

Les projets menés en 2014-2015

Ces dizaines d’actions, de projets, rendent déjà compte à l’heure actuelle de l’étendue du conflit et de la mobilisation de millions d’hommes et de femmes, de militaires et de civils, d’enfants et de personnes âgées de part le monde.

À noter, le prix des écoles françaises à l'étranger remporté par les CM1/CM2 de l'école française Jean Giono de Bizerte (Tunisie), pour leur travail réalisé dans le cadre du concours « Les petits artistes de la mémoire, la Grande Guerre vue par les enfants » organisé par l’ONACVG. L'inspecteur pédagogique d'histoire et de géographie de l'AEFE, Michel Héron, en témoigne : « Nombreux sont les établissements du réseau qui se sont mobilisés autour de "l'objet historique 1914-1918" pour construire des projets particulièrement intéressants. » 

Grâce à ces approches croisées, les communautés éducatives concernées pourront se reconnaître dans cet « esprit du Centenaire », axé sur la compréhension de la Grande Guerre comme événement et comme héritage.

Alger : les Algériens pendant la Grande Guerre : De Philippeville (Skikda) à Versailles

Algérie – Lycée international Alexandre Dumas

« Les Algériens pendant la Grande Guerre : De Philippeville (Skikda) à Versailles »

Oublié ou évoqué à la marge dans les manuels d’histoire, la place des Algériens durant la première guerre mondiale, qu’ils soient colons, étrangers ou indigènes, fera donc l’objet d’une étude détaillée en classe ou en ateliers qui se concrétisera par la réalisation d’un ouvrage bilingue (français-arabe). Il aura pour thème l’implication militaire (tirailleurs, zouaves et spahis), économique et sociale (les travailleurs « indigènes » algériens en France) et l’évolution sociétale en Algérie et en France. En effet, ce conflit est riche d’une mémoire familiale toujours vivante, qui se double d’interrogations sociales profondes. Outre cet ouvrage, de nombreuses actions verront le jour : hommages, visites de lieux de mémoire, compétition sportive, concours d’Arts plastiques, exploitation de journaux de tranchées de l’Armée d’Afrique.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Ankara : le centenaire de la guerre 14-18

Turquie – Lycée français Charles de Gaulle d’Ankara

« Le centenaire de la guerre 14-18 » (inter degré)

Il s’agit de donner aux élèves une vision internationale du conflit, de sensibiliser les élèves au rapport de l’homme à la guerre et d’aborder les conséquences d’un conflit. Plusieurs directions sont proposées : l’organisation d’un prix littéraire et d’un rallye lecture en anglais, français et turc ; la création d’un blog consacré à des œuvres artistiques contemporaines du conflit. Enfin, le territoire Turc sera étudié dans sa dimension mémorielle sur le terrain et lors d’interventions d’historiens.  

Ankara : théâtre & Centenaire de la Guerre 14-18 : La guerre est longue et les jupes sont courtes

Turquie – Lycée français Charles de Gaulle d’Ankara

« Théâtre & Centenaire de la Guerre 14-18 : La guerre est longue et les jupes sont courtes » (second degré)

Le projet consiste à utiliser le théâtre pour aborder des textes du patrimoine littéraire et recréer le contexte social et historique de la Première Guerre mondiale et d’entrer dans l’Histoire par le biais d’une expérience artistique. L’établissement va accueillir les artistes de la Compagnie Les Grisettes en résidence sur une période de 7 jours effectifs avec une représentation pendant la Semaine de la Francophonie.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Bamako : des héros de l’armée noire aux champs d’honneur

Mali – Lycée Français Liberté de Bamako

« Des héros de l’armée noire aux champs d’honneur » (inter degré)

À l’occasion du Centenaire, le Lycée français propose de réfléchir sur le thème « Histoire et fiction » avec la rencontre des historiens Jean Rouaud et Marc Michel et l’intervention d’historiens maliens. Tout au long de l’année, les élèves vont étudier l’œuvre de Jean Rouaud Les Champs d’honneur, son adaptation en BD et des extraits d’œuvres africaines parlant de la Première Guerre mondiale. Il est également prévu la production d’une plaquette commémorative sur le Centenaire (travaux d’élèves et actes du Centenaire) et une « Semaine du Centenaire » en partenariat avec l’Institut Culturel Français de Bamako (conférences avec des écrivains, historiens maliens, projection de films en lien avec la Première Guerre Mondiale).

Toutes ces activités sont répertoriées sur le site de l'établissement.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Bangkok : le Siam dans la Grande Guerre

Thaïlande - Lycée français international de Bangkok

« Le Siam dans la Grande Guerre » (second degré)

Le projet prend sa source dans la découverte par les élèves de deux monuments commémoratifs de la Première Guerre mondiale. Les élèves devront mener une enquête historique pour rassembler toutes les informations possibles à l’aide de témoignages, d’archives diverses, de documents iconographiques etc. L’enquête sera par la suite scénarisée, interprétée et filmée pour aboutir à la réalisation d’un film documentaire qui retrace l’avancée progressive de la recherche.

Berne : la Guerre au quotidien : Allemagne, France et Suisse

Suisse - École française de Berne

« La Guerre au quotidien : Allemagne, France et Suisse » (inter degré)

Le projet, interdisciplinaire et transversal en histoire, français, allemand et arts plastiques, permettra aux élèves de travailler dans différents ateliers axés sur la découverte, la réflexion et la créativité. L’objectif étant la réalisation d’un spectacle mettant en scène le quotidien des soldats et des familles, dont le décor sera également réalisé par les élèves.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Écoutez la chanson " Toy soldier " écrite en anglais et en français et produite par les élèves du collège à propos de la guerre :

 

Bizerte : les petits artistes de la mémoire, la Grande Guerre vue par les enfants

Tunisie - École Jean-Giono de Bizerte (premier degré)

« Les petits artistes de la mémoire, la Grande Guerre vue par les enfants »                         

Concours scolaire proposé par l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG).
Les élèves de CM1/CM2 de cette école de Bizerte ont réalisé le carnet historique et artistique d'un véritable "Poilu" (le soldat tunisien Abbes, mort pour la France). Leur travail a été distingué par une mention spéciale du jury : le prix des écoles françaises à l'étranger.

Bruxelles : la Belgique au cœur de la tourmente européenne (1914-1918)

Belgique – Lycée Français de Bruxelles

« La Belgique au cœur de la tourmente européenne (1914-1918) » (inter degré)

La Belgique occupe une place centrale en Europe, autant aujourd’hui dans la construction et les institutions européennes, qu’hier où, coincée entre les nations belligérantes, elle fut contrainte d’entrer en guerre. La Première Guerre lui octroie une originalité particulière puisqu’elle fut envahie et occupée. Son territoire fut également le théâtre de grandes batailles. Le projet porté par le Lycée est conséquent et a été décomposé en cinq projets :

  1. Fragment d’une mémoire européenne de la Grande Guerre
  2. Fait de guerre, fait de chair : l’expérience combattante à Ypres
  3. Mille milliards de lettres de poilus
  4. Mémoire de héros : Edith Cavell, regards croisés
  5. Orages d’acier, mémoires laminées : percevoir et restituer l’épreuve des combats

Ces projets aboutiront sur la construction d’un musée virtuel ; la mise en ligne un blog rassemblant les contributions d’élèves, compte-rendu de visites, de travaux ; la création d’un livre numérique à partir l’exemple de Raymond Queneau, Cent mille milliards de poèmes ; la réalisation d’un documentaire mis en ligne ; la conception d’exposition temporaire multimédia (tout à la fois graphique au sens traditionnel, audiovisuelle ou numérique).

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Buenos Aires : la Grande Guerre en Argentine : La Grande Guerre vue d’Argentine à travers la figure de Carlos Gardel

Argentine - Lycée Mermoz de Buenos Aires

« La Grande Guerre en Argentine : La Grande Guerre vue d’Argentine à travers la figure de Carlos Gardel » (second degré)

L’action commence en montrant le Monument Aux Morts Français, érigé en 1923, dans la cour de l’Hôpital français de Buenos Aires. Le but est de faire s’interroger les élèves: pourquoi un tel monument en Argentine ? Pourquoi l’Argentine ? A première vue le pays n’a rien à voir avec le conflit. Il s’agit de montrer aux élèves comment l’Argentine participe pourtant bel et bien à la guerre, de façon indirecte, parce que la guerre est constamment présente entre 1914 et le début des années 20 dans tous les esprits et dans les faits, dans les espaces publics, dans l’échiquier politique du pays, dans les communautés de migrants européens. Réalisation d’une étude de cas en prise avec la réalité du lycée.
Problématique: En quoi l’Argentine illustre l’idée de guerre totale ?

Canberra, Melbourne, Sidney : les mémoires de la Grande Guerre en Australie

Australie – Lycées  de Canberra, de Melbourne et de Sydney

« Les mémoires de la Grande Guerre en Australie » (inter degré)

Il s’agit d’une collaboration entre trois établissements australiens. Visites de musées, interviews de personnalités ou encore d’intervenants pour les élèves du primaire de Sydney. Recherches dans les archives, cycle de conférence et étude d’archives de presse pour leur ainé du secondaire. À Canberra, les élèves du primaire comme du secondaire iront au War mémorial, et tandis que les premiers en feront un reportage radio, les seconds réaliseront une bande dessinée inspirée de « paroles de Poilus ». Enfin les élèves de Melbourne réaliseront entre autre une exposition sur la Grande Guerre, des arbres généalogiques et des portraits de membres de familles des élèves ayant participé à cette guerre. Les trois établissements se réuniront lors de différents événements commémoratifs.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Canberra, Melbourne, Sidney : la Grande Guerre en extrême orient et en Océanie, Australie

Australie – Lycées  de Canberra, de Melbourne et de Sydney

« La Grande Guerre en extrême orient et en Océanie » (second degré)

L’objectif est de permettre aux élèves d’étudier plus spécifiquement l’implication de l’Australie dans la guerre de 1914-1918, et les conséquences que cet engagement a pu avoir sur l’histoire, la société, la culture, en particulier sur la construction du sentiment national australien. Le tout à travers la rédaction d’articles ainsi que celle d’une bande dessinée, inspiré des archives australiennes.

Casablanca : la Grande Guerre

Maroc - Lycée Lyautey de Casablanca

« La Grande Guerre » (second degré)

L’objectif de ce projet est la production d’une performance artistique (spectacle). Pour y parvenir, quatre phases seront mises en place. La première est l’élaboration d’une « mallette pédagogique » qui servira de base pour les travaux d’écriture et pour assurer la cohérence du tout. Dans un deuxième temps, les élèves travailleront sur les éléments du spectacle (texte, choral, décors etc.). La troisième phase sera consacrée aux répétitions du spectacle et la quatrième à la « performance  artistique ».

Conakry : Histoires et Mémoires de tirailleurs

Guinée - Lycée Albert-Camus de Conakry

« Histoires et Mémoires de tirailleurs » (second degré)

Le projet se décompose en trois temps : d’une part le choix d’une lettre dans le recueil « Paroles de Poilus » et un travail de recherche sur le cadre de rédaction de la lettre, ensuite un voyage à Péronne afin de compléter le travail de recherche sur les conditions de la guerre et sur la mémoire de ces hommes, le but étant de réaliser un carnet de voyage dont les planches seront exposées au Centre Culturel Franco-Guinéen, enfin un travail de création « théâtrale » consistant en la mise en voix d’une lettre.

Copenhague : regards croisés pour la Grande Guerre

Danemark - Lycée du Prins Henrik de Copenhague

« Regards croisés pour la Grande Guerre » (inter degré)

La spécificité de la Grande Guerre sera envisagée à partir du pays du lieu de résidence : le Danemark d’une part, la Pologne d’autre part. Différentes actions seront mises en place, notamment en sciences où les élèves verront comment les sciences « profitent » à la guerre, mais également de la guerre. Ils auront aussi à travailler sur la Mémoire et les traces de la Première Guerre mondiale aujourd’hui.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Dakar : Sur les chemins des Tirailleurs

Sénégal - Lycée Jean Mermoz de Dakar

« Sur les chemins des Tirailleurs » (second degré)

Ce travail pluridisciplinaire s’inscrit dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale. Il est axé sur le rôle des tirailleurs sénégalais et la contribution des populations coloniales aux guerres. Problématiques : Comment la guerre est-elle entrée dans les mémoires ? Quelles traces en reste-t-il ?

Plusieurs temps forts ont été organisés pour l’année scolaire 2013-2014 :

  • l’organisation d’une « semaine des Tirailleurs », en décembre 2013, a permis à l’ensemble de la communauté éducative de s’immerger dans le quotidien des Tirailleurs : la présence du muséobus des Forces Armées sénégalaises, la conférence-débat autour de la Force Noire, ont fortement mobilisé nos lycéens ainsi que plusieurs classes de différents lycées : les lycées à programme français de Jeanne d’Arc et du Cours Ste Marie de Hann et les lycées sénégalais de Ouakam et Seydou Nourou Tall.
  • la création, en fin d’année, d’un spectacle par la classe de Première L, dans le cadre de la Quinzaine théâtrale, a été l’aboutissement logique du travail de recherche et d’écriture engagé en cours d’année.

Au mois de novembre 2014, de nombreux rendez-vous autour du projet ont rythmé la vie de l'établissement  :

  • la découverte de l'exposition bande-dessinée « Tirailleurs : la Grande Guerre à travers la bande dessinée » de Vincent Bernière,
  • la représentation du conte musical, « La randonnée de Samba Diouf », de Thierno Diallo et Lisa Raphel. il s'agit d'une évocation du parcours d'un jeune pêcheur incorporé dans un bataillon de tirailleurs sénégalais, blessé lors de combats en Argonne, avant son retour en Afrique,
  • la participation à une conférence-débat sur le thème des tirailleurs dans l'iconographie avec Eric Deroo et Antoine Champeaux.

Douala : le Cameroun dans la Guerre

Cameroun - Lycée Dominique Savio de Douala

« Le Cameroun dans la Guerre » (second degré)

Des élèves volontaires réaliseront un travail écrit sur l’histoire de Douala et du Cameroun durant la Première Guerre mondiale. Ce travail prendra la forme d’un mémoire, sur le modèle de celui réalisé lors du Concours National de la Résistance et de la Déportation (CNRD). Une recherche sera faite sur des documents d’archives, des ouvrages et des articles abordant le sujet. Des témoignages indirects seront bien entendu recueillis.

En novembre 2014, le lycée s'est associé avec l'Institut français et l'université de la ville autour d'une « Semaine Première Guerre mondiale » centrée sur le continent africain et le Cameroun. Elle a offert une programmation riche : des rencontres entre des historiens spécialistes et les collégiens-lycéens de la ville, un colloque universitaire, des projections de films et de documentaires suivis de débats, une exposition et des lectures, un spectacle théâtral et musical et une journée d’études. Un programme très riche auquel sont étroitement associés les élèves et les enseignants du lycée.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Libreville : dire Non à la Guerre !

Gabon - Lycée Blaise-Pascal de Libreville

« Dire Non à la Guerre ! » (second degré).

À l’occasion du centième anniversaire du déclenchement de la Grande Guerre, l’objectif est d’aborder un aspect encore méconnu de ce conflit mais au cœur des réflexions actuelles des historiens : le refus de guerre. Il s’articulera autour de conférences animées par des professeurs et des universitaires, par la projection de films ainsi que de documentaires historique. Le tout destiné aux élèves ou à un public plus large.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Lisbonne : représenter et se représenter la Grande Guerre par l’écrit, l’image et la chanson

Portugal – Lycée Français Charles Lepierre de Lisbonne 

« Représenter et se représenter la Grande Guerre par l’écrit, l’image et la chanson » (second degré)

L’objectif consiste à travailler sur les représentations de la Grande Guerre en s’appuyant sur des sources diverses (journaux de soldats et notamment celui de Albert Henshall soldat australien, lettres, cartes postales, poèmes, affiches, images cinématographiques, chansons). Une conférence croisée de deux historiens (français et portugais) sur le thème « L’épreuve du feu : combattre et tenir dans la Grande Guerre » sera organisée ainsi que la projection d’un documentaire intitulé : « Le Portugal dans la Grande Guerre » accompagnée d’un débat en présence du réalisateur et d’un historien portugais spécialiste de la Première guerre mondiale.

Moroni : les tirailleurs comoriens dans la Grande Guerre

Comores – Ecole française Henri Matisse

« Les tirailleurs comoriens dans la Grande Guerre » (inter degré)

Les élèves tentent de recenser l’ensemble des tirailleurs comoriens « morts pour la France » tombés dans l’oubli malgré leur sacrifice. Ce projet s’accompagne d’une large enquête auprès des familles comoriennes qui doit permettre une récolte numérique précieuse d’objets, photos et papiers ayant appartenus à ces poilus. Les élèves vont aussi retracer également le parcours individuel de certains soldats ayant survécu à la Grande Guerre. L’essentiel est de raviver le souvenir de ces hommes et de contribuer au développement de la mémoire commune entre les deux peuples.

Les recherches et le travail des élèves seront valorisés progressivement à travers un site internet et un ouvrage pourrait être édité. Le projet devrait également aboutir à la restauration et à la mise en valeur d’un monument aux morts déjà existant.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Nairobi : l’Afrique, une autre histoire de la Première guerre mondiale

Kenya – Lycée Français Denis Diderot de Nairobi

« L’Afrique, une autre histoire de la Première guerre mondiale « (second degré)

Le projet vise à inscrire l’établissement dans la commémoration du Centenaire de la Première Guerre mondiale tout en faisant la promotion du bilinguisme. Il s’articule autour de deux temps forts. Un premier atelier sur les témoignages de la « Force Noire » qui verra l’organisation d’une conférence et la réalisation d’une production audiovisuelle. Le deuxième atelier portera sur les lieux de mémoire de la Première guerre mondiale en Afrique orientale et australe qui seront valorisés sur un site internet.

Oslo : la Grande Guerre vue d’un pays neutre : la Norvège

Norvège – Lycée Français d’Oslo

« La Grande Guerre vue d’un pays neutre : la Norvège » (second degré)

Ce projet va porter sur le regard des élèves français et allemands de Norvège un siècle après la Première Guerre mondiale.  Les élèves français et allemands de Norvège vont réfléchir à la manière dont les opinions publiques sont influencées par la guerre et mobilisées autour de stéréotypes forgés par l’idéologie nationaliste grâce à la comparaison des propagandes française et allemande et le point de vue de l’opinion publique norvégienne.  Il s’agit aussi de découvrir une œuvre cinématographique engagée : Les Sentiers de la gloire de Stanley Kubrick et de s’initier à la lecture critique de films. Enfin, l’élaboration de panneaux et de documents numériques permettra aux élèves de créer des écrits et travaux d’arts plastiques qui seront exposés à l’Institut français et le Goethe Institut d’Oslo.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Oslo : revue Europa n° 5 consacré au Centenaire de la Grande Guerre

Norvège – Lycée Français d’Oslo

« Revue Europa n° 5 consacré au Centenaire de la Grande Guerre »

À l’occasion du Centenaire, le dossier spécial de la revue est consacré à la Première Guerre mondiale. L’objectif est de fédérer dans la revue les travaux d’élèves de différents pays dont les implications durant la guerre ont été très différentes. Les productions des élèves s’inscrivent dans le cadre d’actions et de projets menés  par les enseignants de toutes les matières enseignées au primaire-collège-lycée.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Phnom Penh : des soldats cambodgiens dans la Grande Guerre

Cambodge - Lycée Français René Descartes de Phnom Penh

« Des soldats cambodgiens dans la Grande Guerre » (inter degré)

Plusieurs bataillons de fantassins cambodgiens participèrent à la Première Guerre mondiale dans le cadre de l’Union française. Il semblerait que l’on sache peu de choses sur eux aujourd’hui. Les élèves auront pour mission de rendre hommage à ses hommes, par l’élaboration et la rédaction de l’histoire de ses bataillons de la Grande Guerre à l’aide de recherche aux Archives Nationales notamment. De plus un concours sera lancé dont le but sera d’écrire un court hommage aux soldats en Khmer et en français (pour le secondaire) et la représentation par un dessin d’un combattant (pour le 1er degré). Les lauréats du concours pourront voir leur production servir de base à l’élaboration d’un monument (ou plaque) commémorative.
Un partenariat avec un établissement de l’académie de Reims est envisagé.

Port-au-Prince : Haïti et la Première guerre mondiale

Haïti – Lycée français Alexandre Dumas de Port-au-Prince

« Haïti et la Première guerre mondiale » (second degré)

L’objectif est d’amener des élèves à réfléchir sur la place de la mémoire dans le processus d’identité nationale et supra-nationale mais aussi d’analyser le rôle des ressortissants d’origine allemande en Haïti. Ce projet se traduira par des visites et la création d’une exposition des témoignages et des éléments de mémoire.

San Francisco : les Etats-Unis et la Première Guerre mondiale

États-Unis - Lycée français de San Francisco

« Les Etats-Unis et la Première Guerre mondiale » (second degré)

Répartis en différent groupe, les élèves se réuniront afin de travailler sur différents thèmes comme « les femmes dans la guerre » ou encore « la vie dans les tranchées ». Un spectacle sera organisé à la fin de l’année, basé sur divers éléments (débat sur le devoir de mémoire, scénettes, extrait de films et de photos commentées etc.).

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Santiago : les mémoires familiales et nationales de la Première Guerre mondiale en Amérique latine

Chili – Lycée français Antoine de Saint-Exupéry, Santiago

« Les mémoires familiales et nationales de la Première Guerre mondiale en Amérique latine » (inter degré)

À l’occasion du Centenaire, sept établissements de la zone Amérique du Sud cône Andin vont réfléchir sur la mémoire de ce conflit. Le programme est vaste et très fourni : café littéraire, création d’une exposition sur la Première Guerre mondiale, semaine de la francophonie autour de la Première guerre mondiale, cycle de cinéma. Le lycée organisera également les Rencontres avec l’Histoire en présence d’historiens de renom. Toutes ces actions seront au cœur de partenariats avec des universités locales mais aussi avec des institutions culturelles chiliennes et françaises.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Sarrebrück : Commémoration de la Première guerre mondiale : traces, mémoires, frontières au lycée français de Sarrebrück

Allemagne - Lycée Français de Sarrebrück
 
Commémoration de la Première guerre mondiale : traces, mémoires, frontières

Le lycée de Sarrebrück a établi un partenariat avec un collège de la ville de Metz l’an passé autour de la commémoration du cinquantenaire du Traité de l’Elysée qui continue cette année autour de cette histoire partagée de la Grande Guerre. Il s’agit donc, entre autre,  de travailler sur les traces du conflit avec des visites de champs de bataille, de réaliser une exposition photographique partagée et d’organiser une web conférence avec Mme Tremlett, historienne de l’Université d’Oxford.

Singapour : la Grande Guerre à travers la ville de Singapour

Singapour – Lycée Français de Singapour

« La Grande Guerre à travers la ville de Singapour » (second degré)                               

Réalisation d’un guide bilingue sur le thème de la Première Guerre mondiale (second degré)
Le projet consiste en la rédaction d’un guide bilingue (français/anglais) qui étudie les différentes stations de métro qui desservent les lieux de mémoire de la Première Guerre mondiale à Singapour.

Tananarive : la Grande île dans la Grande Guerre

Madagascar – Lycée Français de Tananarive et réseau Madagascar-Comores

« La Grande île dans la Grande Guerre » (inter degré)

À travers des recherches menées sur les soldats malgaches « morts pour la France » et sur les lieux de mémoire à Madagascar, il s’agit de partager la Première Guerre mondiale comme un héritage commun composé de mémoires plurielles, notamment celles des tirailleurs malgaches. Les élèves écriront également un carnet de voyage illustré d’un tirailleur malgache et rencontrerons des universitaires, des chercheurs et un auteur de bande-dessinée historique.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Écoutez une interview d'Arnaud Léonard, EEMCP2 d'histoire géographie au lycée français de Tananarive et coordonnateur de l'APP pour l'établissement, enregistrée pour l'émission La Fabrique de l'Histoire de France Culture. Il revient sur l'histoire des malgaches partis combattre en Europe pendant le conflit.

 

Valence : histoire des poilus de la colonie française de Valence

Espagne - Lycée français de Valence

« Histoire des poilus de la colonie française de Valence » (inter degré)

La mise en œuvre de l’action se déroulera de manière progressive sur trois ans, se développant et se diversifiant en fonction de l’évaluation de l’année précédente. Lors de la première année, les élèves seront amenés à se renseigner sur « qui sont les soldats morts pour la France, dont les noms figurent sur la plaque commémorative du lycée français de Valence ? » Pour y parvenir, ils auront à leur disposition diverses ressources : archives, presse, musées, sites internet, mémoires collectives, etc.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Varsovie : la Mémoire polonaise de la Grande Guerre

Pologne - Lycée français de Varsovie

« La Mémoire polonaise de la Grande Guerre » (inter degré)

Découverte de l’histoire de la Grande Guerre aux travers de témoignages indirects, de lettres appartenant aux familles des élèves et de visites aux musées. Les élèves seront amenés à avoir une démarche de « débutant-chercheur » en histoire, à participer aux commémorations ainsi qu’à collaborer avec les organismes culturels.

Vienne : la Première Guerre mondiale, mémoires croisées France-Autriche

Autriche – Lycée Français de Vienne

« La Première Guerre mondiale : mémoires croisées France-Autriche » (inter-degré)

Entre commémoration française et mémorisation autrichienne : quelles mémoires de la Première Guerre mondiale au lycée français de Vienne ? Pour y répondre, une multitude d’évènements sont organisés : collectes d'objets et documents témoins de la Première Guerre mondiale et exposition dans différents sites du lycée français des documents récoltés avec la création d’un blog dédié ; intervention d'historiens autrichiens et français spécialistes de la Première Guerre mondiale ; participation à la fête de la philo, projet e-twinning initié par M. Michalewski au lycée de Sèvres le lundi 26 mai 2014 ; Rencontre des élèves de CM2 avec l'auteur de romans jeunesse Fabian Grégoire autour de son ouvrage « Lulu dans la Grande Guerre » ; rencontre des élèves avec l'écrivain Marc Dugain autour du roman « La Chambre des officiers ».

Le projet s’inscrit dans la durée puisque chaque année jusqu’en 2018 un séjour sur un lieu de mémoire de la Première guerre mondiale sera organisé. Ces séjours seront des moments pour partager des expériences avec des établissements français.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire

Yaoundé : le Cameroun dans la Grande Guerre (1914-1918) : enjeu colonial, mémoires nationales, histoire internationale

Cameroun – Lycée français Fustel de Coulanges de Yaoundé

Le Cameroun dans la Grande Guerre (1914-1918) : enjeu colonial, mémoires nationales, histoire internationale (inter degré)

Ce projet qui va mobiliser plus de 150 élèves de première et de troisième et 10 enseignants de plusieurs disciplines va les amener à réfléchir aux enjeux et impacts de la Première Guerre mondiale au Cameroun, alors colonie allemande partagée entre la France et le Grande Bretagne. L’objectif est de s’interroger sur les raisons  qui font de cet épisode de l’histoire camerounaise un exemple d’enjeu mémoriel transnational ?
Plusieurs moments forts vont ponctuer l’année scolaire : commémoration du 11 novembre avec des Anciens Combattants camerounais, création de 5 expositions avec un thème différent chaque année.

Du 7 au 30 novembre 2014, le cycle d'évènements « Bataille du Cameroun » a mobilisé une dizaine d'enseignants et 75 élèves du lycée autour d'une exposition, d'une table ronde scientifique, de lectures, de concours d’écriture de nouvelles, de projections, et d'ateliers de dessin qui ont rencontrés un grand succès. 

Le projet est mené en partenariat avec des institutions et universités camerounaises, l’Ambassade de France et l’Institut Français, l’Institut Goethe et le British Council au Cameroun.

Projet labellisé par la Mission du Centenaire