Les certifications linguistiques

Délivrées par des organismes certificateurs indépendants, les certifications en langues reconnaissent et valorisent les compétences écrites et orales des élèves au moyen d’une évaluation externe, standardisée, et internationalement reconnue. Les diplômes du DELF (diplôme d’études en langue française) et du DALF (diplôme approfondi de langue française) sont des certifications officielles du ministère de l’Éducation nationale.

Les évaluations conduisant aux certifications  sont ciblées, positives et fondées sur des critères bien définis. Elles permettent de situer le niveau des candidats sur une échelle précise, sous forme de score ou d’un niveau de référence adossé au Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). Les certifications attestent des compétences des utilisateurs-apprenants d’une langue à un moment précis, le plus souvent sans limite de validité.

En permettant la comparabilité des compétences construites, elles favorisent la mobilité géographique et professionnelle, et constituent une plus-value socio-professionnelle indéniable dans un monde globalisé et multipolaire.

Le développement des certifications est pleinement ancré dans la politique d’éducation plurilingue et interculturelle de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger. Les établissements du réseau AEFE proposent un éventail de certifications reflétant la diversité des parcours en langues des élèves, à commencer par les certifications en langue française (DELF/DALF). Ils favorisent ainsi le développement du plurilinguisme dans les environnements plurilingues au sein desquels évoluent les élèves du réseau.

Focus sur le DELF et DALF

Les diplômes du DELF (diplôme d’études en langue française) et du DALF (diplôme approfondi de langue française) sont des certifications officielles de français langue étrangère du ministère de l’Éducation nationale. Elles attestent d'une maîtrise des quatre compétences langagières (compréhension écrite et orale, production écrite et orale) en langue française. Ces certification sont adaptée à tous les âges et sont adossées aux six niveaux du CECRL. Elles sont valables sans limitation de durée, reconnues en France et partout dans le monde.

Le Centre international d’études pédagogiques (CIEP) en assure l'élaboration et gère la mise en œuvre de leur passation pour le compte du ministère de l'Éducation nationale. Les compétences écrites et orales qu’ils évaluent correspondent à ce que l’AEFE attend de la pratique et de la maîtrise de la langue française dans les classes homologuées du réseau scolaire français à l'étranger.

Pour une majorité des élèves du réseau, en effet, le français n’est pas une langue maternelle ou bien n’est pas toujours la langue pratiquée à la maison ou dans les relations sociales et amicales. Par ailleurs, certains élèves ne présentent pas les examens nationaux français ou ne poursuivent pas leur scolarité dans le système français soit parce que l’offre ne va pas au-delà de l’école ou du collège, soit en raison de changements d’établissement. Or, ces élèves ont besoin d’attester leur niveau de langue et de valoriser leur scolarité dans un établissement scolaire français, les certifications étant de plus en plus demandées sur le marché de l’emploi ou pour l’inscription dans des universités où l’enseignement se réalise en langue française. De plus, ces diplômes n’entrent pas en concurrence avec les examens nationaux français (diplôme national du brevet et baccalauréat) mais attestent simplement d’une maîtrise écrite et orale de la langue française selon les critères internationalement établis pour toutes les langues vivantes, et cela, sans la nécessité de recourir à des équivalences pour leur reconnaissance.

Afin de faciliter le déploiement de ces certifications  dans les établissements d’enseignement français à l’étranger, une convention tripartite CIEP-AEFE-Mlf permet la passation des diplômes DELF Prim, DELF scolaire et DALF, pendant le temps scolaire et à un tarif très avantageux, dans les établissements du réseau qui en font la demande. De manière à éviter tout risque de concurrence avec le réseau culturel français (les centres « historiques » de passation que sont les Alliances françaises et les Instituts français) en matière de certifications linguistiques, la convention stipule que l’accès aux diplômes est limité aux élèves inscrits dans les classes homologuées des établissements concernés. La correction des examens est assurée par les enseignants des établissements, formés à l'habilitation des examinateurs-correcteurs DELF-DALF par le CIEP ou bien localement (les Alliances françaises ou les Instituts français). En 2017, les établissements d’une vingtaine de pays ont pu bénéficier de cette convention.

Voir la Convention entre le CIEP, l'AEFE et la Mlf concernant ce dispositif.