Amérique centrale et Caraïbes (AMCECA)

La zone Amérique centrale et Caraïbes

La zone AMCECA regroupe douze établissements dont dix conventionnés et deux partenaires, répartis sur 9 pays (Cuba, El Salvador, Guatemala, Haïti, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, République Dominicaine).

Cette zone a été créée le 1er septembre 2012 suite à la scission de l’ancienne zone AMCOCA, précédemment gérée par l’établissement mutualisateur de Bogota.

Le lycée Antoine et Consuelo de Saint Exupéry du Salvador a été désigné par l’AEFE comme établissement mutualisateur de la zone AMCECA.

Huit des douze établissements sont homologués jusqu’aux classes de Terminale et préparent aux trois séries d’enseignement général (L, ES et S). Le lycée Franco Mexicain est également homologué pour une section technologique de STI et propose en outre la préparation à un BTS et à une licence professionnelle.

Caractéristiques spécifiques

Cette zone regroupe une  grande diversité d’établissements dans un espace géographique assez étendu, entre Caraïbes et Pacifique. Les réalités socio-économiques des 9 pays de la zone sont diverses et contrastées, dans un environnement marqué par une forte influence nord-américaine. Par-delà cette influence, l’enseignement français reste bien présent et se développe régulièrement chaque année un peu plus en scolarisant un nombre croissant d’élèves (environ 2 à 3% de croissance annuelle). 

La zone :

  • fonctionne selon le calendrier scolaire du rythme nord
  • « parle » deux (et même trois) langues : espagnol dans huit pays et français (+créole) en Haïti
  • La dimension Formation constitue ainsi un axe de travail essentiel au sein de la dynamique générale de la zone AMCECA.
  • Se trouve ainsi posée de façon primordiale la problématique relative au « multilinguisme et au pluriculturalisme », axe très fort et très important de réflexion des établissements scolaires (Cette question concerne d’ailleurs aussi bien les élèves au sein de la classe que les personnels en termes de Formation).
  • doit encore préciser dans certaines de ses structures sa réflexion sur la thématique de la poursuite d’études en France (certaines difficultés naissant d’une organisation de la scolarité différente de la nôtre dans les pays de la zone)
  • renforcera (voire, veillera à créer) la dynamique relative aux anciens élèves et à la mise en place des dispositifs ad hoc.

La population scolaire

La composition de la population scolaire par nationalités révèle une réelle disparité entre les établissements. Certains accueillent moins de 10% d’élèves français, alors que d’autres en scolarisent près de 50%.

L’une des conséquences directes de cette disparité, concerne la maîtrise du français par les élèves au sein des différents établissements.    

Cette thématique conditionne d’ailleurs grandement les objectifs du PRF de zone (cf.D-6 ci-après).

La zone en chiffres

Effectifs/élèves
En septembre 2013, la zone compte (9039) élèves dont plus de 50% d’entre eux sont des élèves « nationaux » ce qui explique l’importance accordée aux problématiques de plurilinguisme dans le projet de zone (axe 2).

Nationalités

La zone scolarise :

  • 45% d’élèves français (binationaux compris)
  • 51% d’élèves nationaux
  • Environ 4% d’élèves étrangers tiers 

Taille des établissements
Celle-ci est  très variable. La zone est composée d’un panel d’établissements scolarisant pour le plus petit moins de 200 élèves (la Havane-Cuba) alors que le plus grand en compte 3500 (LFM à Mexico). 

Examens
L’excellence se traduit aussi dans les résultats aux examens (DNB et Baccalauréat)

Personnels
La zone compte au total près de 800 enseignants dont 262 titulaires de l’Education Nationale 196 résidents et 66 expatriés (soit un taux de titulaires d’environ un tiers). Cette donnée constitue de fait un axe de réflexion important en termes de Formation : axe qui est intégré à la fois dans le projet de zone (axe 3) et dans la mise en place du PRF. Il appartient à la formation continue de veiller à la formation de ces personnels en priorité.

Formation

Académie partenaire : Bordeaux

Le PRF intègre de façon volontariste :

  • Les priorités institutionnelles
  • Les besoins constatés, notamment par les corps d’encadrement
  • Le renforcement de la réflexion sur les axes prioritaires du projet de zone

Ressources particulières
Dans le premier degré, et outre l’IEN et le CPAIEN, on dénombre 1 EMFE installé et exerçant au sein du LFM.
Dans le second degré, la zone compte 9 EEMCP2 intervenant dans 6 champs disciplinaires (lettres, maths, SVT, langues, histoire-géographie, SPC).

La mutualisation

La mise en place au 1er septembre 2012 de l’établissement mutualisateur d’Antoine et Consuelo Saint-Exupéry de San Salvador et du CPM a représenté une inflexion très positive pour la zone :

  • établissements scolaires moins isolés et plus solidaires
  • projet de zone mieux partagé
  • effort collectif dynamisant
  • pilotage plus lisible

L’instance CPM joue pleinement son rôle dans la mise en place du dispositif déconcentré voulu par la Direction de l’AEFE.

En savoir plus

IPR référent de la zone au service pédagogique de l'AEFE : Frédéric Raimbault

Académie partenaire : Académie de Bordeaux

À noter

Consulter la fiche des pays de la zone sur le site des Conseils aux Voyageurs du Ministère des Affaires étrangères

Cuba
El Salvador
Guatemala
Haïti
Honduras
Mexique
Nicaragua
Panama
République Dominicaine