Le contrat d'expatrié

On compte environ 1 150 personnels expatriés dans l’ensemble des établissements gérés directement par l’AEFE (EGD) ou conventionnés avec elle et, chaque année, quelque 200 postes d'expatriés sont à pourvoir. Les postes d’expatriés proposés sont de plus en plus orientés vers le management et le pilotage des établissements. À côté de ces postes d’encadrement, de gestion et d’inspection, des missions d'animation et de coordination pédagogiques sont confiées à des enseignants.

Séminaire de Sèvres 2016

Séminaire de Sèvres 2016
Fermer X

Séminaire de Sèvres 2016

prev
Séminaire de Sèvres 2016
next

L'ensemble des participants du séminaire de Sèvres 2016, séminaire de formation organisé en mai pour les personnels expatriés allant exercer à l'étranger à la rentrée suivante. © AEFE / Sarah Grafto

L'ensemble des participants du séminaire de Sèvres 2016, séminaire de formati...

Photo de groupe du séminaire 2015

Photo de groupe du séminaire 2015
Fermer X

Photo de groupe du séminaire 2015

prev
Photo de groupe du séminaire 2015
next

Dans les jardins du CIEP, l'ensemble des participants du séminaire de Sèvres 2015. © AEFE / Philippe Couette

Dans les jardins du CIEP, l'ensemble des participants du séminaire de Sèvres 2...

Séminaire de Sèvres 2014

Séminaire de Sèvres 2014
Fermer X

Séminaire de Sèvres 2014

prev
Séminaire de Sèvres 2014
next

Les participants du séminaire organisé à Sèvres du 19 au 23 mai 2014, au CIEP, afin de préparer les personnels de direction et d'encadrement à leurs futures missions à l'étranger. © AEFE / Philippe Couette

Les participants du séminaire organisé à Sèvres du 19 au 23 mai 2014, au CIE...

Séminaire de Sèvres 2013 : photo de groupe

Séminaire de Sèvres 2013 : photo de groupe
Fermer X

Séminaire de Sèvres 2013 : photo de groupe

prev
Séminaire de Sèvres 2013 : photo de groupe
next

L'ensemble des participants du séminaire de Sèvres 2013, séminaire de formation organisé en mai pour les personnels expatriés allant exercer à l'étranger à la rentrée suivante.  © AEFE / Philippe Couette

L'ensemble des participants du séminaire de Sèvres 2013, séminaire de formati...

Photo de groupe du séminaire 2012

Photo de groupe du séminaire 2012
Fermer X

Photo de groupe du séminaire 2012

prev
Photo de groupe du séminaire 2012
next

Dans les jardins du CIEP, l'ensemble des participants du séminaire de Sèvres 2012. © AEFE / Philippe Couette

Dans les jardins du CIEP, l'ensemble des participants du séminaire de Sèvres 2...

Vidéo : séminaire de Sèvres 2011

Vidéo : séminaire de Sèvres 2011
http://www.dailymotion.com/embed/video/x2kk7no

VIDÉO (3:53) : film réalisé lors du séminaire de Sèvres 2011. © AEFE 

Photo de groupe du séminaire de Sèvres (mai 2011)

Photo de groupe du séminaire de Sèvres (mai 2011)
Fermer X

Photo de groupe du séminaire de Sèvres (mai 2011)

prev
Photo de groupe du séminaire de Sèvres (mai 2011)
next

Photo de groupe du séminaire de Sèvres (mai 2011), séminaire de formation des personnels allant exercer à l'étranger à la rentrée scolaire 2011. © AEFE / Philippe Couette

Photo de groupe du séminaire de Sèvres (mai 2011), séminaire de formation des...

Vidéo : 3 questions à la directrice de l'AEFE

Vidéo : 3 questions à la directrice de l'AEFE
http://www.dailymotion.com/embed/video/x2hhh7h

VIDÉO (4:01) : Trois questions à Anne-Marie Descôtes, alors directrice de l'AEFE, sur le séminaire des nouveaux collaborateurs de mai 2010. © AEFE

Vidéo : séminaire de Sèvres 2010

Vidéo : séminaire de Sèvres 2010
http://www.dailymotion.com/embed/video/x2kk7o3

VIDÉO (9:48) : Vidéo sur le séminaire des nouveaux collaborateurs, personnels de direction et de gestion expatriés, organisé au CIEP en mai 2010. © AEFE

Photo de groupe : séminaire de Sèvres 2010

Photo de groupe : séminaire de Sèvres 2010
Fermer X

Photo de groupe : séminaire de Sèvres 2010

prev
Photo de groupe : séminaire de Sèvres 2010
next

Photo de groupe lors du séminaire 2010 des nouveaux collaborateurs. © AEFE / Philippe Couette

Photo de groupe lors du séminaire 2010 des nouveaux collaborateurs. © AEFE / P...

Groupe de travail lors du séminaire de Sèvres 2010

Groupe de travail lors du séminaire de Sèvres 2010
Fermer X

Groupe de travail lors du séminaire de Sèvres 2010

prev
Groupe de travail lors du séminaire de Sèvres 2010
next

Groupe de travail lors du séminaire 2010 des nouveaux collaborateurs. © AEFE

Groupe de travail lors du séminaire 2010 des nouveaux collaborateurs. © AEFE

Photo de groupe du séminaire 2009

Photo de groupe du séminaire 2009
Fermer X

Photo de groupe du séminaire 2009

prev
Photo de groupe du séminaire 2009
next

Photo de groupe lors du séminaire 2009 des personnels partant à l'étranger. © AEFE / Philippe Couette

Photo de groupe lors du séminaire 2009 des personnels partant à l'étranger. ...

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

L’agent expatrié est titulaire de la fonction publique française dans le corps considéré (essentiellement à l'Éducation nationale). Il doit justifier de :

  • trois ans de service effectifs dans le dernier poste occupé pour les personnels de direction, d'inspection ou administratifs,
  • deux ans de service effectifs en qualité de titulaire en France pour les personnels enseignants du 1er et du 2d degrés.

Il est recruté hors du pays d'affectation par le directeur de l'Agence et détaché sous contrat auprès de l'AEFE qui le rémunère pour une période de trois ans renouvelable par reconduction expresse pour deux périodes d’un an.

Tous les personnels expatriés disposent d’une lettre de mission qui accompagne leur contrat. Cette lettre précise notamment les actions qui concourent, sous l'autorité de l'ambassadeur, à la politique culturelle et de coopération de la France dans le pays de résidence.

LES PERSONNELS DE DIRECTION ET DE GESTION

Les chefs d'établissement et leurs adjoints ainsi que les directeurs administratifs et financiers et leurs adjoints doivent savoir que leur mission s’inscrit dans un contexte de fonctionnement différent de celui de la France. Parmi les éléments à prendre en compte : 

  • la richesse et la diversité de la communauté éducative,
  • la spécificité même de l'établissement à l'étranger (conventionné ou en gestion directe ; financé conjointement par les familles et par l’État ; couvrant souvent l'ensemble des degrés d'enseignement, de la maternelle à la terminale),
  • la variété et la complexité des missions qui conduisent à adapter méthodes, comportements et contenus d’enseignement au contexte local,
  • la nécessité d’offrir aux élèves un double enracinement dans la culture française et dans celle du pays-hôte,
  • la nécessité pour l'établissement d'être acteur du rayonnement culturel, linguistique et de coopération éducative de la France.

Dans ce contexte spécifique, le chef d'établissement, proche collaborateur de la directrice de l'AEFE, trouvera, auprès du gestionnaire - directeur administratif et financier, un conseiller permanent pour les questions relatives au budget, à la politique immobilière et à la gestion des ressources humaines.
Il s'appuiera, pour conduire son action, sur une étroite collaboration avec le poste diplomatique sous l'autorité de l'ambassadeur.

Dans les établissements conventionnés :

Ces établissements ont signé une convention avec l'AEFE fixant les règles de la coopération et les rôles de chacun (conditions d'affectation et de rémunération des agents titulaires, attribution de subventions, dialogue de gestion...). Ces établissements sont gérés par un comité de gestion (émanant souvent de l'association des parents d'élèves) qui fixe notamment les frais de scolarité et qui décide des travaux à réaliser.
La relation qui va s'établir avec ce comité de gestion et le poste diplomatique va influencer grandement la vie de l'établissement et de la communauté éducative. Il faudra donc que les personnels de direction et les gestionnaires mènent leur action avec une volonté affirmée d'écoute, d'ouverture et de concertation.

Dans les établissements en gestion directe (EGD) :

Les EGD sont gérés directement par l'AEFE. La latitude d'action du chef d'établissement n'y est pas la même que dans un établissement conventionné et le lien direct avec l'AEFE est plus fort. Le directeur administratif et financier nommé dans ce type d'établissement est un gestionnaire comptable secondaire placé sous l'autorité de l'agent comptable principal de l'AEFE qui fixe notamment les frais de scolarité et la politique de l'établissement en matière d'investissement.

LES PERSONNELS D'INSPECTION

Les inspecteur de l'Éducation nationale (IEN) nommés par l’AEFE exercent leurs fonctions dans le cadre d’une zone géographique regroupant plusieurs pays.

Au-delà de leurs missions habituelles (de suivi des effectifs du 1er degré, d’animation et de formation, de mise en œuvre des orientations pédagogiques, d’expertise, d’appui et de conseil, d’inspection en 1er degré), les IEN participent à l’organisation de la formation continue des personnels de la zone, notamment au sein du comité de suivi « Formation régionale », et contribuent à l’élaboration et la mise en œuvre du plan régional de formation (PRF).

Leur action, coordonnée par le service pédagogique de l'AEFE, s’inscrit également dans le cadre des orientations définies dans le Plan d’orientation stratégique de l’AEFE (dans le domaine des langues étrangères par exemple). Dans cette perspective, un projet de zone est arrêté dans lequel des orientations sont fixées et pour lesquelles des groupes de travail sont constitués.

Leur positionnement les conduit à effectuer chaque année des missions dans les pays de la zone et à rédiger des rapports de visites de classes, d’inspection et de mission qui sont de véritables tableaux de bord de la zone.

LES PERSONNELS DU PREMIER ET DU SECOND DEGRÉS

Les enseignants expatriés doivent mesurer avec soin les caractères originaux de leur établissement d'affectation et les prendre en considération.

Au delà des tâches d'enseignement proprement dites, ils devront s'impliquer très fortement dans la vie pédagogique et éducative. L'équipe pédagogique dans laquelle ils devront s'intégrer comprendra, en nombre variable, des enseignants non titulaires de diverses nationalités recrutés localement. C'est pourquoi, ils auront à participer à la coordination et à l'animation pédagogiques mais aussi à la formation d'enseignants résidents ou recrutés locaux de leur discipline. Ces actions de formation peuvent dépasser parfois le cadre du seul établissement d'affectation et s'exercer à l'échelle du pays, voire de la zone géographique.

Dans le premier degré :

Seuls des postes de directeurs d’école, d’enseignants maîtres-formateurs (EMFE), de conseillers pédagogiques auprès de l’IEN (CPAIEN) sont proposés lors de la campagne de recrutement des personnels expatriés.

  • Les directeurs d’école ont pour mission la gestion administrative et pédagogique de l’école primaire, la coordination et l’animation pédagogique de l’équipe enseignante, l’élaboration du projet école primaire, la participation à l’élaboration du PRF, l’organisation des stages pour les enseignants locaux.
  • Les EMFE sont chargés de l’accueil de non titulaires, du suivi des recrutés locaux, de l’appui à la mise en œuvre des orientations pédagogiques et de l’encadrement éventuel de stages.
  • Les CPAIEN assurent l’accompagnement pratique des enseignants, l’appui aux équipes du primaire, le suivi des évaluations nationales, la conduite d’actions de formation dans le cadre du PRF.

Dans le second degré :

Les professeurs expatriés exercent une mission de conseil pédagogique pour laquelle ils bénéficient d'une décharge horaire de service définie dans leur lettre de mission. Ils sont sélectionnés pour leurs compétences en matière de formation initiale et continue, d’animation d’équipes, ainsi que pour leur expertise disciplinaire et transversale.
Il existe des professeurs à mission de conseil pédagogique à l'échelle d'un établissement, d'un pays ou d'une zone. Peuvent leur être confiées des missions :

  • de formation continue,
  • de coopération éducative,
  • d'animation du réseau local.