Comment s'inscrire ?

Mis à jour le

Les inscriptions sont gérées localement, par les établissements scolaires eux-mêmes, voire par les services de coopération et d'action culturelle (SCAC) des ambassades. Il est donc indispensable de se renseigner auprès de l'établissement ou de l'ambassade sur les conditions et les formalités d'inscription puis de suivre la procédure indiquée.

Certains établissements ou groupements d'établissements ont mis en place des procédures en ligne, parfois en deux temps : préinscription puis, après réception d'un courriel avec identifiant et mot de passe, poursuite de la saisie du dossier complet. L'ensemble des opérations de suivi (accusés de réception, informations, réponses...) se faisant alors par courrier électronique, la famille doit disposer d'une boîte mèl fonctionnelle.
 
La plupart des établissements proposent le téléchargement d'un formulaire à renseigner puis à retourner, selon les modalités indiquées, avec toutes les pièces jointes demandées (notamment documents d'état civil, fiche médicale, livret scolaire, avis de passage pour le primaire, fiche d’orientation ou bulletin trimestriel de l’établissement d’origine pour le secondaire...).
 
Les principaux renseignement demandés portent sur la date de naissance de l'enfant, sa nationalité, la classe et la date prévue pour le début de la scolarisation, la classe et l’établissement fréquentés précédemment, le fait que d'autres enfants de la famille sont déjà scolarisés ou pas dans l'établissement.

Compte tenu du nombre de dossiers adressés chaque année aux établissements, il est préférable de remplir un dossier d'inscription le plus tôt possible avant la date prévue pour le début de la scolarisation de l’enfant. Le calendrier scolaire peut être différent selon les régions du monde. Il est donc conseillé de se reporter au site Web de l'établissement ou de l'ambassade afin d'en prendre connaissance.

Certains établissements connaissent un afflux de demandes d’inscription qui peuvent parfois dépasser leurs capacités d’accueil. Beaucoup d'établissements sont conduits à établir une liste d’attente dans laquelle les dossiers complets sont instruits en prenant en compte différents éléments : nationalité et établissement d'origine (la priorité étant donnée, dans la limite des places disponibles, aux élèves de nationalité française venant d'un établissement public ou privé sous contrat en France ou d'un établissement homologué du réseau à l'étranger), fratrie (frères et sœurs déjà scolarisés au sein de l’établissement), âge, dossier scolaire, adhésion aux principes éducatifs et acceptation du règlement de l'établissement, parent(s) ancien(s) élèves(s), etc.

Pour les enfants ne venant ni d'un établissement français public ou privé sous contrat, ni d'un établissement d’enseignement français à l'étranger homologué par le ministère de l’Éducation nationale, de nombreux établissements prévoient des évaluations de niveau (pour déterminer la classe d'accueil) ou des tests d’admission. Il n'existe pas d'annales pour ces tests.
N.B. : lorsque des tests sont organisés pour l'entrée en classe maternelle, il s'agit d'activités ludiques conçues par des professionnels de l’éducation et de l’enfance. Aux parents qui se demandent comment préparer leur enfant aux tests, ces spécialistes répondent : « C’est par les jeux traditionnels ou modernes, les situations de jeux éducatifs, collectives ou individuelles, et le plaisir que l’enfant trouvera dans le jeu qu’il sera le mieux préparé. De même, il est préférable, pour atténuer l’angoisse éventuelle de l’enfant, qu’il ait déjà eu la chance d’être en contact avec ses pairs et qu’il ait pu ainsi développer ses compétences de socialisation mais aussi d’autonomie. L’important est de rassurer son enfant, de ne pas placer sur ses épaules un poids trop important. Plus l’enfant sera détendu et en confiance, meilleures seront ses chances de réussite. »