Partenariat

Signature de convention avec l'École polytechnique, prestigieuse Grande École qui ouvre un nouveau programme Bachelor

Mis à jour le
14/11/2016

Le 7 novembre 2016 au Quai d’Orsay, l’AEFE et l’École polytechnique, ont signé une convention de partenariat dont l’objectif est d’attirer en France, pour leurs études supérieures, des élèves issus des lycées français à l’étranger.

Vidéo

Vidéo
http://www.dailymotion.com/embed/video/x51g3xv

Vidéo avec des interventions de Matthias Fekl, Christophe Bouchard et Jacques Biot ainsi que Taha Yassine Zinifi (étudiant à Polytechnique, boursier Excellence-Major, ancien élève d'établissements français à Casablanca) et Claire Lenz (directrice déléguée du programme Bachelor à Polytechnique).

C’est en présence de Matthias Fekl, secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI), et d’Anne-Marie Descôtes, directrice générale de la mondialisation, de la culture, de l'enseignement et du développement international au MAEDI, que Jacques Biot, président de l’École polytechnique, et Christophe Bouchard, directeur de l’AEFE, ont signé cette convention de partenariat visant à attirer en France des étudiants à haut potentiel.

Ce partenariat constitue un levier supplémentaire pour promouvoir l’excellence des formations scientifiques post-baccalauréat dispensées en France. Parmi ces formations, celles de l’X (surnom de la prestigieuse École) connaissent justement une diversification puisque s’ouvre, à la rentrée 2017, un nouveau programme Bachelor pour lequel les candidatures sont ouvertes à partir de novembre 2016.

Parallèlement à la formation d’ingénieur polytechnicien, accessible sur concours après deux années de classes préparatoires aux Grandes Écoles ou une licence, existe donc désormais également la formation post-bac « Bachelor », pour laquelle l’admission se fait sur dossier (complété par un entretien oral par visioconférence pour les candidats admissibles).

Ce nouveau recrutement au niveau undergraduate (baccalauréat) propose une alternative aux élèves français susceptibles de partir étudier à l’étranger directement après le bac. Sa vocation est également d’attirer des élèves internationaux en leur offrant un cursus scientifique d’excellence enseigné en anglais dans un environnement international.