Partenariat

L’AEFE et l’Institut de recherche pour le développement signent une convention de partenariat

Mis à jour le
07/12/2015

Le 4 décembre 2015, sur le site de la COP 21 à Paris-Le Bourget, Hélène Farnaud-Defromont, directrice de l'AEFE, et Jean-Marc Châtaigner, directeur général délégué de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), ont signé une convention de partenariat mettant à l’honneur la diffusion de la culture scientifique.

Hélène Farnaud-Defromont et Jean-Marc Châtaigner

Hélène Farnaud-Defromont et Jean-Marc Châtaigner
Fermer X

Hélène Farnaud-Defromont et Jean-Marc Châtaigner

prev
Hélène Farnaud-Defromont et Jean-Marc Châtaigner
next

Le 4 décembre 2015, sur le stand de l'IRD au sein des espaces "générations climat" de la COP21, Hélène Farnaud-Defromont, directrice de l'AEFE, et Jean-Marc Châtaigner, directeur général délégué de l'IRD, ont signé une convention de partenariat. © AEFE

Le 4 décembre 2015, sur le stand de l'IRD au sein des espaces "générations cl...

Vidéo

Vidéo
http://www.dailymotion.com/embed/video/k2yrZ2M2KuGJz9eejDg

Jean-Marc Châtaigner, directeur général délégué de l'IRD, s'exprime sur le partenariat noué avec l'AEFE. © AEFE

Jean-Marc Châtaigner, signataire de la convention

Jean-Marc Châtaigner, signataire de la convention
Fermer X

Jean-Marc Châtaigner, signataire de la convention

prev
Jean-Marc Châtaigner, signataire de la convention
next

Moment solennel de l'officialisation de la collaboration nouée entre l'AEFE et l'IRD : Jean-Marc Châtaigner signe la convention de partenariat. © AEFE

Moment solennel de l'officialisation de la collaboration nouée entre l'AEFE et...

Lors de la « journée éducation » de la COP 21, le 4 décembre 2015, un seul mot d’ordre : permettre aux plus jeunes d’acquérir les connaissances liées au changement climatique. C’est justement l’objectif de la collaboration nouée entre l’AEFE et l’IRD.

Hélène Farnaud-Defromont, directrice de l'AEFE, et Jean-Marc Châtaigner, directeur général délégué de l'IRD, se sont ainsi retrouvés au sein des espaces « générations climat » de la grande conférence mondiale pour donner le coup d’envoi à des projets communs de diffusion des savoirs scientifiques.

 « La science peut être appréhendée par le plaisir, l’échange, la connaissance, la compréhension de phénomènes expérimentaux. Il est donc important de sensibiliser les enfants dès le plus jeune âge aux phénomènes naturels et écologiques » a expliqué Jean-Marc Châtaigner.

Écoliers, collégiens et lycéens du réseau d’enseignement français à l’étranger pourront notamment échanger avec des chercheurs et profiter des ressources pédagogiques mises à disposition par l’IRD.

Des projets stimulants en perspective… avant le prochain grand rendez-vous à Marrakech pour la COP 22 !