La zone Amérique du Sud

Les 13 établissements de la zone AMSUD sont implantés dans six pays : le Brésil, la Colombie, le Costa Rica, l’Equateur, le Paraguay et le Venezuela.

Cette zone est née d’une scission d’un plus grand territoire (ex. AMCOCA), scission actée au 1er septembre 2012.
Elle comprend deux types d’établissements scolaires :

  • 9 conventionnés : 3 au Brésil, 2 en Colombie, 1 au Costa Rica, 1 en Equateur, 1 au Paraguay et 1 au Venezuela.
  • 4 partenaires : 1 au Brésil, 1 en Colombie, 1 en Equateur et 1 au Paraguay

Le lycée Pasteur de Bogota est l’établissement mutualisateur de la zone AMSUD. Bogota est également le siège du bureau du CDAEFE des trois zones d’Amérique Latine (20 pays au total) alors que Sao Paulo est le siège du bureau de l’IEN d’AMSUD (+ CPAIEN) ainsi que celui de la correspondante régionale pour l’Orientation.

Caractéristiques spécifiques : 

En zone AMSUD :

  • on fonctionne sur les deux rythmes scolaires, Nord et Sud : à ce dernier sont en effet rattachés Rio de Janeiro, Sao Paulo et San José de Costa Rica. Ce double rythme a des incidences directes sur l’organisation générale (formation, examens, suivi par les EEMCP2,…) et de fait, également pour ce qui concerne la dynamique d’ensemble de la zone (APP, projets divers).   
  • on « parle » deux langues dans ces 6 pays : le portugais (brésilien) au Brésil, l’espagnol dans les 5 autres.
  • se trouve ainsi posée de façon primordiale la problématique relative au « multilinguisme et au pluriculturalisme », axe très fort et très important de réflexion des établissements scolaires (Cette question concerne d’ailleurs aussi bien les élèves au sein de la classe que les personnels en termes de Formation).
  • par ailleurs, les règlementations locales imposent l’enseignement de la langue officielle et, dans la plupart des établissements, un enseignement en langue nationale (« sociales ») dont les contenus relèvent des programmes d’histoire, de géographie et d’instruction civique. 
  • la réflexion sur la thématique de la poursuite d’études en France doit être encore être précisée (certaines difficultés naissant d’une organisation de la scolarité différente de la nôtre dans les pays de la zone). Il est à noter que depuis l’année scolaire 2013-2014, Bogota fait partie des 4 lycées au monde dans lesquels des élèves peuvent passer le concours délocalisé de l’IEP (Poitiers).
  • un effort particulier doit être porté sur la dynamique relative aux anciens élèves et à la mise en place des dispositifs ad hoc. Il est à noter que le Brésil et la Colombie ont été sélectionnés (parmi 10 pays choisis) pour animer dès 2014 la « plateforme alumni ». Ce réseau social, destiné aux anciens étudiants internationaux ayant suivi des études en France, est également proposé aux anciens élèves des lycées français de l’étranger.

La population scolaire

Au sein de la zone AMSUD, la situation est assez contrastée entre les établissements pour ce qui concerne la typologie de la population scolaire accueillie. Ainsi la population d’élèves français (dont binationaux) est très variable d’une structure à l’autre (moins de 5% parfois, pour environ 50% dans certains cas).

Pour autant, la très grande majorité des élèves scolarisés en AMSUD s’expriment en espagnol ou portugais-brésilien dans les familles. Le statut de la langue française, se trouve ainsi posé de façon essentielle : l’enjeu est bien de faire du français une langue maternelle 2 dans un cadre éducatif (celui de l’établissement scolaire) qui intègre cette problématique au cœur de son projet d’établissement et au quotidien, de son action pédagogique.

Cette thématique configure d’ailleurs une sorte de « colonne vertébrale » à la fois du projet de zone, des projets d’établissement, des projets de classe et du PRF.

La zone en chiffres

Effectifs/élèves
A la rentrée 2013, la zone compte 9 781 élèves dans les établissements conventionnés. La progression est régulière au cours de ces dernières années autour d’un taux annuel d’environ 4%.

Nationalités
La composition de la population scolaire par nationalités est assez stable au cours de trois dernières années :

  • 32%   d’élèves français
  • 63%   d’élèves nationaux  
  • 5% d’élèves étrangers tiers

Ces chiffres (moyennes générales pour la zone) cachent cependant des grandes disparités au sein des établissements scolaires.
L’une des conséquences directes de ces disparités, concerne la maitrise du français par les élèves au sein des différents établissements.

Taille des établissements
Elle est très variable. Ainsi la zone est-elle composée d’un panel d’établissements scolarisant pour certains quelques dizaines d’élèves (Natal au Brésil par exemple) alors que le plus important en compte près de 2000 (Bogota en Colombie).

Examens
L’excellence se traduit aussi dans les résultats aux examens (DNB et Baccalauréat)

Personnels
La zone recense environ 1200 enseignants  (dont 50 expatriés et 215 résidents soit 265 titulaires de l’Education Nationale Française).
Comme pour les élèves, la situation est, elle aussi, contrastée selon les établissements : le taux d’enseignants titulaires français variant au sein des structures d’environ  20% à près de 50%, avec pour conséquence également des besoins en formation de nature parfois très différente d’un lycée à l’autre, question prise en compte dans le cadre du PRF.

Formation

Académie partenaire : Bordeaux

Le PRF intègre de façon volontariste :

  • Les priorités institutionnelles
  • Les besoins constatés, notamment par les corps d’encadrement
  • Le renforcement de la réflexion sur les axes prioritaires du projet de zone

Ressources particulières
Dans le premier degré, et outre l’IEN et le CPAIEN, on dénombre 4 EMFE installés et exerçant  au sein des établissements.
Dans le second degré, la zone compte 15 EEMCP2 établissement, 5 EEMCP PAYS et 5 EEMCP2 de zone intervenant dans 5 champs disciplinaires (lettres, maths, SVT, Anglais et SES).

La mutualisation

La mise en place au 1er septembre 2011 de l’établissement mutualisateur de Bogota et du CPM a représenté une inflexion très positive pour la zone :

  • établissements scolaires moins isolés et plus solidaires
  • projet de zone mieux partagé
  • effort collectif dynamisant
  • pilotage plus lisible

L’instance CPM joue pleinement son rôle dans la mise en place du dispositif déconcentré voulu par la Direction à partir de 2011.

En savoir plus

IPR référent de la zone au service pédagogique de l'AEFE : Béatrice Quelet

Académie partenaire : Académie de Bordeaux

À noter

Consulter la fiche des pays de la zone sur le site des Conseils aux Voyageurs du Ministère des Affaires étrangères
Brésil
Colombie
Costa Rica
Equateur
Paraguay
Venezuela