Le baccalauréat dans le réseau scolaire mondial

Actualités

En France comme dans les lycées français du monde, la session du baccalauréat 2020 a été impactée par la crise sanitaire liée au Covid-19 et entièrement évaluée en contrôle continu. Pour les candidats scolarisés dans les établissements français à l’étranger homologués ou en cours d’homologation, les résultats sont excellents, avec un taux de réussite s’élevant à 98,9 % et  85,4 % de mentions obtenues.

Le 28 mai 2020, après une large consultation des personnels, des comités de la vie lycéenne, des fédérations de parents d'élèves et de partenaires tels l'AEFE, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a décidé d'annuler la tenue de l'épreuve orale de français du baccalauréat, épreuve qu'il avait maintenue en attendant de voir comment la sitation sanitaire évoluait.

L’AEFE, en partenariat avec le Réseau Canopé et l’université de Poitiers, a mis en place une formation à destination des enseignants de la spécialité « Numérique et sciences informatiques » (NSI), nouvellement proposée dans le cadre du baccalauréat 2021. À l’issue de cette formation continue, les 70 enseignants inscrits recevront un diplôme interuniversitaire reconnu par 40 universités en France. Focus sur ce dispositif innovant, alliant formation théorique et accompagnement pédagogique.

97,2 % : c’est le taux de réussite des candidats au baccalauréat pour l’année 2018-2019 dans les lycées français du monde. Un excellent cru attesté par un autre chiffre : celui des mentions obtenues, qui s’élève à 76,7 %. L’obtention du précieux sésame est souvent l’occasion pour les établissements d’organiser de belles cérémonies célébrant le parcours scolaire des jeunes bacheliers et leur premier pas vers les études supérieures.

Ils sont des acteurs importants du plurilinguisme dans le réseau de l’AEFE... Des enseignants formateurs en langues ont été réunis à Paris, mi-mars, pour un séminaire très productif. Les objectifs ? Échanger sur leurs pratiques, préparer, avec les inspecteurs du service pédagogique de l'AEFE et une inspectrice générale de l’Éducation nationale, la diffusion de la réforme du lycée et travailler, en interlangues, sur des ressources communes. Aperçu en images…

Trois inspecteurs pédagogiques de l'AEFE exposent, en espagnol, en arabe et en anglais, les principes essentiels de la réforme du baccalauréat.

Se former soi-même, dans l’échange, l’interaction et la coopération, pour mieux former les autres. Voilà, en résumé, l’esprit de la série de séminaires d’enseignants formateurs organisés entre janvier et mars à l’AEFE pour préparer le déploiement dans le réseau de la réforme du lycée et du baccalauréat. Pour ce qui concerne les sciences économiques et sociales (SES) et l’histoire-géographie, deux regroupements ont été pilotés par l’inspectrice pédagogique Rozenn le Guennec, avec le concours important d’inspecteurs généraux de l’Éducation nationale qui comptent parmi les rédacteurs des nouveaux programmes scolaires. Témoignages en images…

Relais essentiels des inspecteurs pédagogiques de l’AEFE, les « enseignants expatriés à mission de conseil pédagogique 2d degré » (dénommés, de façon abrégée, « EEMCP2 ») sont au nombre de 349 dans le réseau, toutes disciplines confondues. Afin d’accompagner la mise en œuvre de la réforme du lycée devant aboutir à un nouveau baccalauréat en 2021, une première série de séminaires de formation a été organisée à leur attention, en commençant par les disciplines scientifiques en ce début d’année 2019… Témoignages vidéo des inspecteurs de sciences de la vie et de la Terre (SVT), de physique-chimie et de mathématiques.

Onze des établissements du réseau – dix en Amérique du Sud et un en Océanie, au Vanuatu – ont présenté des élèves aux épreuves de la session de décembre 2018 du baccalauréat et leur taux de réussite s’élève, en moyenne, à 96,43 %.

Une réforme est lancée pendant cette année 2018-2019 pour aboutir à un nouveau baccalauréat général et technologique en 2021. La scolarité connaît donc des changements au lycée pour les élèves en classe de seconde : un accent est mis sur l'orientation et, en cours d'année, les élèves en filière générale ont à choisir les enseignements de spécialité, parmi ceux proposés par leur établissement, qu'ils suivront en classe de première. Dans ce contexte, il est particulièrement important de bien s’informer ! Florilège de documents de qualité...