Une dynamique soutenue

Signe de son attractivité, le réseau de l’enseignement français à l’étranger coordonné par l’AEFE scolarise chaque année un plus grand nombre d’élèves et comprend de nouveaux établissements qui satisfont aux critères de l’homologation. Cette dynamique de développement, qui ne se dément pas, connaît un nouvel élan depuis 2018 avec l’affirmation d’un objectif de doublement des effectifs d’élèves à l’horizon 2030. Parmi les outils déployés pour atteindre cet objectif, un service de l’AEFE, dédié à l’appui et au développement du réseau, propose un accompagnement aux investisseurs et porteurs de projets…

Un modèle éducatif attractif

Fortes de leur tradition d’excellence pédagogique et intellectuelle, nos écoles portent à travers le monde un modèle français et européen d’instruction et de formation à la citoyenneté, défini par la liaison indissociable d’une certaine idée de la culture et du savoir à un corpus de valeurs humanistes universelles.

 

Tout en continuant à veiller au développement du réseau existant, l’AEFE doit accompagner les nouveaux établissements, garantir la qualité de l’enseignement qu’on y délivre et sa conformité aux valeurs que nous portons et renforcer aussi le dispositif de formation pour tous les enseignants. C’est eux qui au quotidien font vivre l’enseignement français à l’étranger.

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

 

Les atouts de l’enseignement français, largement reconnus, nourrissent une forte demande de la part de familles, françaises ou de multiples autres nationalités, qui souhaitent scolariser leurs enfants dans le réseau des lycées français du monde.

Ce réseau est en expansion depuis de nombreuses années. Entre 2010 et 2020 par exemple, le nombre d’élèves a augmenté de plus de 30 % et le nombre d’établissements est passé de 470 à 535.

Évolution des effectifs d'élèves (2010-2020) :
Graphique : évolution des effectifs d'élèves du réseau de 2010 à 2020

 
Répondre à la demande croissante et faire grandir le réseau scolaire à l’étranger est devenu un axe stratégique de l’AEFE sous l’impulsion du président de la République qui a fixé un cap pour 2030

Objectifs à l’horizon 2030

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 20 mars 2018 – à l’occasion de son discours sur la stratégie pour la francophonie et le plurilinguisme – sa volonté de consolider et dynamiser le réseau scolaire français à l’étranger pour garantir sa pérennité et répondre à la demande croissante d’éducation française à travers le monde. [Écouter le discours du président de la République sur le site de l’Élysée]

Cette ambition s’exprime notamment par l’intégration de nouveaux établissements partenaires dans le réseau, avec l’objectif de doubler le nombre d’élèves accueillis d’ici 2030.

Le gouvernement français a donc engagé un plan de développement de l’enseignement français à l’étranger, annoncé le 3 octobre 2019 [Écouter la conférence de presse ministérielle au Quai d’Orsay]. Ce plan, résultat d’une large consultation et d’un travail collectif, porte à la fois sur la qualité de l’offre éducative, la formation des personnels, la mobilisation concertée de tous les acteurs concernés et le renforcement du rôle de l’AEFE dans le développement du réseau.

Un service de l’AEFE d’accompagnement à la création d’établissements

Parmi les actions et moyens déployés pour développer le réseau, il y a eu la formation d’un service dédié : le service de l’appui et du développement du réseau (SADR). En lien avec les postes diplomatiques qui évaluent localement le potentiel de développement de l’enseignement français et identifient des porteurs de projets, le SADR propose un accompagnement vers l’homologation.

En dépit de la crise sanitaire qui s’est manifestée dans le réseau scolaire mondial dès décembre 2019, l’objectif de doublement, d’ici 2030, des effectifs scolarisés dans le réseau  reste le cap de l’AEFE : un objectif ambitieux mais réaliste, suivi avec confiance.