LabelFrancÉducation

Prenant en compte l’existence d’un vivier de près de deux millions de jeunes étrangers qui poursuivent, partout dans le monde, leurs études dans des sections bilingues francophones, le ministère des Affaires étrangères a créé en 2012 un label pour distinguer des établissements étrangers qui satisfont aux critères d’un cahier des charges ambitieux. L’objectif du « LabelFrancÉducation », dont la mise en œuvre a été confiée à l’AEFE, est de pouvoir identifier, reconnaître et promouvoir les sections bilingues francophones de haut niveau dans des établissements étrangers d’excellence. Un nouveau réseau mondial, distinct de celui des établissements homologués,  se développe progressivement.

Logo LabelFrancÉducation

Un nouvel instrument au bénéfice de la francophonie

Lancé en 2012, le « LabelFrancÉducation » est accordé aux établissements scolaires étrangers qui participent, dans le cadre des programmes d’enseignement locaux, au rayonnement de la langue et de la culture françaises.

Cette marque de qualité est décernée par le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères (MEAE), après avis d’une commission consultative interministérielle, composée de représentants du MEAE, du ministère de l’Éducation nationale (MEN), de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), qui est l’opérateur gestionnaire du dispositif, et de la Mission laïque française (Mlf) et de l'Institut français (IF).

L’obtention du «LabelFrancÉducation» est soumise à des critères exigeants qui permettent d’identifier les meilleurs établissements scolaires étrangers.

L'attribution du label est subordonnée au respect des conditions suivantes :

  • proposer un enseignement renforcé de la langue et de la culture françaises et enseignement en français d'au moins une discipline non linguistique, selon le programme officiel du pays, l'ensemble représentant au moins 20 % du nombre hebdomadaire d'heures d'enseignement ;
  • attester de la présence d'au moins un enseignant francophone titulaire d'un master ou d'un diplôme reconnu équivalent et, si possible, de l'habilitation des correcteurs-examinateurs des épreuves du DELF-DALF ;
  • justifier de la formation initiale, des diplômes et du niveau en langue française des enseignants de français et des disciplines non linguistiques enseignées en français ;
  •  mettre en œuvre un plan de formation pédagogique pour les enseignants des disciplines concernées ;
  •  présenter les élèves aux certifications de langue française du diplôme d'études en langue française (DELF) et du diplôme approfondi de langue française (DALF) ou aux certifications de français professionnel ;
  • disposer d’un environnement francophone : ressources éducatives au sein de l'établissement, jumelage avec un établissement scolaire français, offre de séjours linguistiques, partenariats culturels francophones.

Pour obtenir ce label, les établissements peuvent faire l'objet, à leur demande, d'un audit mené conjointement par le poste diplomatique et l'AEFE qui apprécient le respect des conditions d’attribution ainsi que l'opportunité du projet au regard du dispositif local d'enseignement français.
 
À la date du dernier arrêté du ministre des Affaires étrangères et de Développement international fixant la liste des établissements scolaires étrangers auxquels est délivré le label "LabelFrancÉducation" (25 juillet 2017), 209 établissements sont labellisés dans le monde et répartis dans 44 pays :
Albanie, Algérie, Allemagne, Ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM), Argentine, Australie, Brésil, Bulgarie, Chili, Chine, Colombie, Croatie, Égypte, Espagne, États-Unis, Finlande, Grèce, Hongrie, Inde, Iran, Israël, Italie, Laos, Lettonie, Liban, Mexique, Moldavie, Nouvelle-Zélande, Pérou, Pologne, Qatar, République tchèque, Roumanie, Russie, Rwanda, Serbie, Slovaquie, Suède, Suisse, Tunisie, Turquie, Ukraine, Uruguay et Vietnam.