Pédagogie

Vers le baccalauréat 2021: quelques repères sur la réforme

Mis à jour le
03/07/2018

Les premiers élèves concernés par la réforme du baccalauréat sont ceux qui arriveront à la rentrée prochaine en classe de seconde et en première en 2019. Dès l’année de seconde, ils bénéficieront d’une aide à l’orientation et d’un accompagnement personnalisé pour approfondir le cas échéant leur maîtrise de l’expression écrite et orale ainsi que leurs compétences mathématiques. En classe de première,  ce sera la fin des séries distinctes (ES, L ou S pour la voie générale…) qui laissera place à un tronc commun de disciplines  et à des enseignements de spécialité, avec une plus grande place faite à l’oral et au contrôle continu… La réforme de l’examen impactera l’organisation du lycée. Les lycées français du monde, accompagnés par l’AEFE, s’y préparent !

Fermer X

Baccalauréat 2021 : visuel informations aux parents

Lors du dernier séminaire de formation des personnels d'encadrement nouvellement recrutés par l’AEFE pour prendre leurs fonctions à la rentrée 2018, Pierre Mathiot était présent. Cet universitaire, chargé de mission sur la réforme du lycée et du baccalauréat auprès du ministre de l’Éducation nationale, y a exposé, de façon approfondie, les principes de la réforme en cours et a échangé avec les personnels qui auront notamment en charge de la mettre en œuvre dans leurs établissements.

Parmi ces principes, il y a notamment un renforcement du lien entre le lycée et l’enseignement supérieur. Ces dernières années en effet, pour ne citer que deux points significatifs, le bac ne comptait plus en rien dans les admissions dans l’enseignement supérieur (les premières propositions arrivant en mai) et nombre d’élèves en S n’avaient aucune intention de suivre des études supérieures dans le domaine scientifique.

Fin, par conséquent, des séries en première et en terminale ! Trois unités vont  structurer ces deux classes dès 2019 :

  • un tronc commun pour tous les élèves comprenant français (en première), philosophie (en terminale), histoire et géographie, enseignement moral et civique, langues, éducation physique et sportive et enseignement scientifique,
  • des enseignements de spécialité (trois en première puis deux en terminale) correspondant à de vrais choix et appétences des élèves, voire à leurs projets de formation post-bac (exemples : arts ; histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques ; Humanités, littérature et philosophie ; langues, littératures et cultures étrangères ; mathématiques ; physique-chimie ; sciences de la vie et de la Terre ; sciences économiques et sociales…),
  • un accompagnement à l’orientation.

Comment obtenir le bac ?

Pour la première session en 2021, le baccalauréat va reposer à la fois sur des épreuves finales et sur du contrôle continu afin d’encourager et de valoriser la régularité du travail des élèves.

Des épreuves finales comptant pour 60 % dans la note du baccalauréat

Plutôt que de multiples épreuves très différentes entre les séries, les épreuves finales du nouveau bac comprendront, pour tous, les épreuves suivantes :

  • français, écrit et oral, en fin de l’année de première,
  • écrits dans les deux enseignements de spécialité choisis par l’élève,
  • écrit de philosophie,
  • épreuve orale terminale (dite déjà « Grand O », comme dans la terminologie de Sciences Po où ce genre d’épreuve existe depuis longtemps).

Un contrôle continu comptant pour 40 % dans la note du baccalauréat

Par "contrôle continu", il est question des bulletins scolaires (y compris celui du dernier trimestre de terminale, dans un esprit de "reconquête" du mois de juin), qui compteront pour 10 % de la note finale, et d'épreuves ponctuelles portant sur les enseignements qui ne font pas l'objet d'une épreuve terminale, qui compteront pour 30% de la note finale.

Infographie bac 2021 : part du contrôle continu (40 %) et des épreuves finales (60 %)
© MEN

Le nouveau baccalauréat en bref :

 
Baccalauréat 2021 : synthèse des principes
© MEN