Examens

En 2016, 100 % des copies du bac corrigées numériquement !

Mis à jour le
23/02/2016

Cette année, le dispositif de dématérialisation de la correction des copies du baccalauréat s’applique à l’ensemble du réseau d’enseignement français à l’étranger. 30 000 candidats de première et terminale et quelque 3 000 professeurs correcteurs vont bénéficier de ce dispositif innovant qui présente de nombreux avantages.

Vidéo : du poste diplomatique au lycée français de Berlin

Vidéo : du poste diplomatique au lycée français de Berlin
http://www.dailymotion.com/embed/video/x4gcx5m

Images et témoignages recueillis au Lycée français de Berlin sur le dispositif de correction dématérialisée des copies du baccalauréat. © AEFE

Vidéo : entretien avec la secrétaire d'État au numérique

Vidéo : entretien avec la secrétaire d'État au numérique
http://www.dailymotion.com/embed/video/x491v7q

En 2016, le dispositif de dématérialisation de la correction des copies du baccalauréat s’applique à l’ensemble du réseau d’enseignement français à l’étranger. Axelle Lemaire, secrétaire d'État au numérique, s'exprime sur ce dispositif innovant.

Vidéo : opus "formation des correcteurs"

Vidéo : opus "formation des correcteurs"
http://www.dailymotion.com/embed/video/x42ox36

Une session de formation organisée par l'AEFE au Lycée franco-mexicain à Mexico, en vue du baccalauréat 2016 pour lequel la correction des copies sera 100% numérique dans le réseau scolaire français à l'étranger. © AEFE

Vidéo : présentation du dispositif

Vidéo : présentation du dispositif
http://www.dailymotion.com/embed/video/x3v5g0e

En 2016, le dispositif de dématérialisation de la correction des copies du baccalauréat s’applique à l’ensemble du réseau d’enseignement français à l’étranger. Images et explications recueillies aux lycées français de Bamako, Bruxelles, Rabat et Rome. © AEFE

Visuel "100 %"

Visuel "100 %"
Fermer X

Visuel "100 %"

prev
Visuel "100 %"
next

Baccalauréat 2016 : une correction des copies 100% numérique dans le réseau des établissements d'enseignement français à l'étranger. © AEFE

Baccalauréat 2016 : une correction des copies 100% numérique dans le réseau d...

Déployé pour la première fois en 2011 dans la zone Asie-Pacifique, le dispositif de dématérialisation de la correction des copies du bac a progressivement été étendu au sein du réseau d’enseignement français à l’étranger. 2016 marque la dernière étape de cette extension programmée. En effet, cette année, tous les centres d’examens de 110 pays vont utiliser ce dispositif. Près de 136 000 copies seront ainsi corrigées numériquement !
 
Le principe ? Les copies des candidats sont scannées dans les centres d’examen puis transférées via un système crypté vers un serveur sécurisé en France. Les académies partenaires attribuent tout de suite les lots de copies dématérialisées et anonymes aux professeurs qui disposent ainsi de plus de temps pour la correction proprement dite par rapport à la logistique et l’acheminement classiques. Grâce à la correction en ligne sur la plateforme Viatique, les enseignants ont également la possibilité d’échanger entre eux ainsi qu’avec des responsables pédagogiques sur des forums intégrés. Un système qui facilite grandement la notation, notamment en matière d'harmonisation !

Sécurisation, allègement des coûts et meilleure coordination : la gestion dématérialisée des opérations liées à la correction s’avère efficace et très avantageuse.

Un déploiement progressif

Pour mettre en place ce dispositif, tous les ans, des formations spécifiques ont été organisées pour les enseignants et les chefs d’établissement de chaque zone.

  • 2011 : premier déploiement dans la zone Asie-Pacifique (rectorat de Montpellier)
  • 2012 : mise en place en Amérique du Nord et dans une partie des pays d’Afrique subsaharienne (rectorats de Caen et Bordeaux)
  • 2013 : déploiement en Amérique du Sud-cône andin et poursuite du dispositif en Afrique subsaharienne (rectorats de Poitiers et Bordeaux)
  • 2014 : mise en œuvre en Afrique australe et Océan Indien et poursuite du dispositif en Afrique subsaharienne (rectorats de Nantes et de La Réunion)
  • 2015 : extension au Proche et Moyen-Orient, Maghreb, Europe du Nord-Ouest et du Sud-Est (rectorats de Lille, Bordeaux, Aix-Marseille et Grenoble)
  • 2016 : dispositif en place dans tout le réseau