Francophonie

Assises FLAM ("français langue maternelle") au palais du Luxembourg, à Paris

Mis à jour le
05/07/2012

Le 25 juin 2012, se sont tenues les « Assises FLAM » organisées par l’AEFE dans le cadre prestigieux du palais du Luxembourg, à Paris, où siège le Sénat. Elles rassemblaient les partenaires institutionnels du programme FLAM (français langue maternelle) et de nombreuses délégations d’associations FLAM venues du monde entier pour échanger et débattre, apporter des témoignages et faire des propositions.

Photo de groupe "Assises FLAM"

Photo de groupe "Assises FLAM"
Fermer X

Photo de groupe "Assises FLAM"

prev
Photo de groupe "Assises FLAM"
next

Les participants des Assises Flam au palais du Luxembourg, à Paris, le 25 juin 2012. © AEFE

Les participants des Assises Flam au palais du Luxembourg, à Paris, le 25 juin...

Hélène Conway-Mouret

 Hélène Conway-Mouret
Fermer X

Hélène Conway-Mouret

prev
 Hélène Conway-Mouret
next

Mme Conway-Mouret, ministre déléguée aux Français de l'étranger, venue ouvrir les Assises FLAM dans la salle Clemenceau du palais du Luxembourg. © AEFE

Mme Conway-Mouret, ministre déléguée aux Français de l'étranger, venue ouvr...

Carte des associations FLAM subventionnées en 2012

Carte des associations FLAM subventionnées en 2012
Fermer X

Carte des associations FLAM subventionnées en 2012

prev
Carte des associations FLAM subventionnées en 2012
next

Carte des associations FLAM en cours de subventionnement pendant l'année 2012 : 75 associations dans 26 pays pour un engagement budgétaire de l'AEFE s'élevant à 600 000 euros par an. © AEFE

Carte des associations FLAM en cours de subventionnement pendant l'année 2012 :...

Un programme de consolidation du français langue maternelle soutenu par l’AEFE

L’objectif du programme FLAM, né au début des années 2000, est de permettre à des enfants français ou binationaux, établis avec leurs parents dans un pays non francophone et scolarisés dans des établissements locaux, de conserver la pratique de la langue française et le contact avec la culture française grâce à des activités éducatives menées au sein d’associations dans un contexte extrascolaire ou parascolaire.

Ces associations sont nées d’initiatives locales, portées par des parents souhaitant que leurs enfants conservent un lien intime avec la langue française alors qu’ils ne les ont pas, par choix ou par nécessité, notamment l’éloignement géographique, scolarisés dans des établissements du réseau des établissements d’enseignement français à l’étranger.

Depuis 2009, l’AEFE est au cœur du dispositif FLAM puisqu’elle apporte un concours financier à un nombre important d’associations (75 dans 26 pays pour un montant total de 600 000 euros en 2012) afin de les accompagner pendant cinq années et de les soutenir dans le déploiement de leurs activités.

Les « Assises FLAM », une « première » depuis l’existence du programme

Ces rencontres, placées sous le haut patronage du président du Sénat, étaient organisées par l’AEFE. Elles procèdent, a rappelé Mme Descôtes, directrice de l’Agence, « du souhait exprimé par plusieurs partenaires du programme de pouvoir réfléchir et échanger, très librement, sur une série de thèmes prioritaires pour le bon fonctionnement et le développement de FLAM dans le respect du contexte de grande responsabilité budgétaire qui s’impose à tous, en France comme à l'étranger. »

Pour mettre ainsi en perspective les données et les enjeux du programme FLAM, plusieurs représentants d’institutions françaises (élus, ministère des Affaires étrangères, AEFE, Organisation internationale de la Francophonie, Délégation générale à la langue française et aux langues de France) et des membres d’associations FLAM de différentes régions du monde ont apporté leurs éclairages et témoignages. Des ateliers de réflexion et de proposition ont permis des échanges approfondis sur trois thèmes majeurs : financement ; visibilité et synergie ; appui, conseil et ressources.

Les différents intervenants en séance plénière :

  • Joëlle Garriaud-Maylam

Sénatrice des Français établis hors de France, représentant M. Jean-Pierre Bel, président du Sénat, hôte de la manifestation.
 

  • Hélène Conway-Mouret

Ministre déléguée aux Français de l’étranger - ministère des Affaires étrangères
 

  • Anne-Marie Descôtes

Directrice de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE)
 

  • Philippe Cantraine

Conseiller chargé de l’éducation à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) qui a fait lecture d’un message du président Abdou Diouf
 

  • Christine Correale

Présidente de l’association « FLAM Turin », Italie
 

  • Karim Kahouadji

Président de l’association « Les lumières de Bougie », Bejaïa, Algérie
 

  • Monique Cerisier-ben Guiga

Ancienne sénatrice des Français établis hors de France, présidente de Français du monde – ADFE (Association démocratique des Français à l’étranger)
 

  • Anne Peron-Faustini

Présidente de l’association « Pour l’enseignement de Shekou Senzhen», Chine
 

  • Louis Duvernois

Sénateur des Français établis hors de France, président d’ADIFLOR (Association pour la diffusion internationale francophone de livres ouvrages et revues)
 

  • Sandrine Tournier

Présidente de l’association « Éducation française de Sacramento », États-Unis
 

  • Jean-Marc Berthon

Sous-directeur de la diversité linguistique et du français - ministère des Affaires étrangères
 

  • Marie-Hélène Pontvianne

Conseillère élue à l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE), porte-parole des associations FLAM du Mexique
 

  • Xavier North

Délégué général à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) - ministère de la Culture et de la Communication

Dans son allocution, M. North a interrogé la notion même de « langue maternelle », révélant que ces mots peuvent ou ont pu avoir bien des acceptions. Cependant, loin de tout déterminisme, il a montré que la langue maternelle peut ouvrir un espace de liberté et être une langue avec laquelle « on décide d’avoir un lien primordial ». Télécharger l'allocution complète.