Pédagogie

Un mai des langues en réseau célébrant les 30 ans de l’AEFE et le plurilinguisme

Mis à jour le
03/06/2020

La 5e édition de la Semaine des langues était programmée par le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse du lundi 4 au jeudi 7 mai 2020 mais elle s’est déployée, dans le réseau scolaire mondial, sur tout le mois de mai... Les élèves et les enseignants ont ainsi pu mettre en lumière les projets et les productions en langues et célébrer le plurilinguisme, l’un des atouts importants du réseau scolaire mondial coordonné par l’AEFE.

Visuel générique pour la semaine/le mois des langues

Visuel générique pour la semaine/le mois des langues
Fermer X

Visuel générique pour la semaine/le mois des langues

prev
Visuel générique pour la semaine/le mois des langues
next

La semaine / le mois des langues, belle occasion de coordonner des activités propices au développement du plurilinguisme, était aussi un temps fort de l'année des 30 ans de l'AEFE. © AEFE

La semaine / le mois des langues, belle occasion de coordonner des activités pr...

Dessin d'un élève de CE2 (Alger)

Dessin d'un élève de CE2 (Alger)
Fermer X

Dessin d'un élève de CE2 (Alger)

prev
Dessin d'un élève de CE2 (Alger)
next

L'un des défis proposés aux écoliers du réseau de l'AEFE était de réaliser un dessin pour les 30 ans de l'AEFE, en écrivant "Joyeux anniversaire" dans une ou plusieurs langues. © AEFE

L'un des défis proposés aux écoliers du réseau de l'AEFE était de réaliser...

Autre dessin d'un élève d'Alger

Autre dessin d'un élève d'Alger
Fermer X

Autre dessin d'un élève d'Alger

prev
Autre dessin d'un élève d'Alger
next

Un message affectueux plurilingue. © AEFE

Un message affectueux plurilingue. © AEFE

Dessin d'un élève en CE1 à Annaba

Dessin d'un élève en CE1 à Annaba
Fermer X

Dessin d'un élève en CE1 à Annaba

prev
Dessin d'un élève en CE1 à Annaba
next

L'AEFE chapeaute un réseau mondial... © AEFE

L'AEFE chapeaute un réseau mondial... © AEFE

Dessin d'un élève en CE1 à Oran

Dessin d'un élève en CE1 à Oran
Fermer X

Dessin d'un élève en CE1 à Oran

prev
Dessin d'un élève en CE1 à Oran
next

Un joyeux anniversaire en français et en turc. © AEFE

Un joyeux anniversaire en français et en turc. © AEFE

Dessin d'un élève de CE1 à Beyrouth

Dessin d'un élève de CE1 à Beyrouth
Fermer X

Dessin d'un élève de CE1 à Beyrouth

prev
Dessin d'un élève de CE1 à Beyrouth
next

"Happy Birthday" à l'AEFE souhaité par un jeune écolier du lycée Abdel-Kader (LAK) à Beyrouth. © AEFE

"Happy Birthday" à l'AEFE souhaité par un jeune écolier du lycée Abdel-Kader...

Dessins d'élèves de Djibouti

Dessins d'élèves de Djibouti
Fermer X

Dessins d'élèves de Djibouti

prev
Dessins d'élèves de Djibouti
next

 "Happy birthday" souhaité par des élèves de l'école de la Nativité à Djibouti. © AEFE

 "Happy birthday" souhaité par des élèves de l'école de la Nativité à Dji...

Dessin d'un élève en CE2 au Caire

Dessin d'un élève en CE2 au Caire
Fermer X

Dessin d'un élève en CE2 au Caire

prev
Dessin d'un élève en CE2 au Caire
next

Trente bougies à souffler... © AEFE

Trente bougies à souffler... © AEFE

Dessins d'élèves à Johannesburg

Dessins d'élèves à Johannesburg
Fermer X

Dessins d'élèves à Johannesburg

prev
Dessins d'élèves à Johannesburg
next

Des dessins symboliques et des souhaits d'anniversaire plurilingues depuis l'Afrique du Sud. © AEFE

Des dessins symboliques et des souhaits d'anniversaire plurilingues depuis l'Afr...

Joyeux anniversaire souhaité depuis le Liban

Joyeux anniversaire souhaité depuis le Liban
Fermer X

Joyeux anniversaire souhaité depuis le Liban

prev
Joyeux anniversaire souhaité depuis le Liban
next

Des élèves de grande section heureux d'apprendre le français au collège Élysée à Beyrouth. © AEFE

Des élèves de grande section heureux d'apprendre le français au collège Ély...

Dessin d'un jeune élève à Fanar au Liban

Dessin d'un jeune élève à Fanar au Liban
Fermer X

Dessin d'un jeune élève à Fanar au Liban

prev
Dessin d'un jeune élève à Fanar au Liban
next

"Allons plus loin même si on est loin"... souhaite cet élève du collège de la Sainte-Famille à Fanar. © AEFE

"Allons plus loin même si on est loin"... souhaite cet élève du collège de l...

Dessins présentés par des élèves au Liban

Dessins présentés par des élèves au Liban
Fermer X

Dessins présentés par des élèves au Liban

prev
Dessins présentés par des élèves au Liban
next

Des messages d'anniversaire par de jeunes élèves de l'Institut moderne et du lycée Abdel-Kader au Liban. © AEFE

Des messages d'anniversaire par de jeunes élèves de l'Institut moderne et du l...

Des messages d'anniversaire depuis le Nigéria

Des messages d'anniversaire depuis le Nigéria
Fermer X

Des messages d'anniversaire depuis le Nigéria

prev
Des messages d'anniversaire depuis le Nigéria
next

De la part des CP de Lagos... © AEFE

De la part des CP de Lagos... © AEFE

Dessin d'un élève de CE1 à Sousse

Dessin d'un élève de CE1 à Sousse
Fermer X

Dessin d'un élève de CE1 à Sousse

prev
Dessin d'un élève de CE1 à Sousse
next

Un message d'anniversaire plurilingue depuis la Tunisie. © AEFE

Un message d'anniversaire plurilingue depuis la Tunisie. © AEFE

Une très forte adhésion des élèves et des équipes pédagogiques

« Alors que, à cause de la pandémie de Covid-19, la quasi-totalité des établissements étaient provisoirement fermés et proposaient l’enseignement à distance, nous avons décidé, mes collègues inspecteurs pédagogiques et moi-même, d’étendre l’opération « Semaine des langues » sur tout le mois de mai, afin de donner du temps aux équipes pour organiser des projets dans le cadre de la continuité pédagogique », explique Christine Minetto, inspectrice pédagogique langues vivantes à l’AEFE. « Nous ne le regrettons pas !, poursuit-elle. La qualité des productions au niveau linguistique traduit l’engagement des élèves et des enseignants dans des activités qui développent les compétences plurilingues. »

Partout, les projets ont été très nombreux et divers, à l’initiative des établissements. De plus, quatre projets ont été déployés dans l’ensemble du réseau dans une dynamique de partage. La mobilisation des enseignants-formateurs de langues a permis leur mise en route rapide et coordonnée.

À portée de clics, tous les projets rassemblés sur un outil numérique interactif

Les enseignants-formateurs, actifs relais des inspecteurs pédagogiques auprès des enseignants, ont orchestré le déploiement des activités communes ainsi que la collecte des initiatives et des productions afin de les rendre accessibles en ligne.

Aperçu (cliquable) du portail  de tous les padlets de zone :

Visuel du portail des padlets de la semaine/mois des langues de toutes les zones du réseau AEFE

Journaux plurilingues du confinement, poèmes, acrostiches, nouvelles bilingues, photoreportages, critiques de livres, traduction et interprétation de contes, cartographie interactives des légendes du monde, voyage musical au pays des proberbes, devinettes multilingues, podcasts radiophoniques... Les équipes pédogogiques ont mené une myriades de projets... et se sont fortement engagées dans les quatre défis proposés à l'ensemble du réseau.

Tous les projets et les productions transmises par les enseignants aux formateurs sont rassemblés dans un outil numérique interactif, la consultation étant organisée par zones du réseau de l'AEFE.

Rappel des quatre défis communs

Quatre défis étaient en partage à l'échelle du réseau, proposés par l’AEFE et coordonnés par les enseignants-formateurs en langues qui ont accompagné les enseignants dans la mise en œuvre de la continuité pédagogique.

Défi 1, pour le cycle 1 (maternelle) et le cycle 2 (CP, CE1, CE2) : dessins pour les 30 ans de l’AEFE

Faire un dessin, en écrivant « joyeux anniversaire » dans une ou plusieurs langues enseignées dans le réseau (possibilité également d’enregistrer un message d’anniversaire en vidéo).

 Des centaines de dessins (voir quelques exemples dans la visionneuse) et de messages vidéo, très touchants, ont été produits et peuvent être visionnés dans les différents padlets de zone et d'établissement.

En avant-première :

Défi 2, pour le cycle 3 (CM1, CM2, 6e) et le cycle 4 (5e, 4e, 3e) : vidéos « Qu’est-ce que j’ai appris ? »

Dans une courte vidéo, donner un exemple de quelques chose que l’on a appris récemment, souvent pendant la période de confinement, en s’exprimant dans une langue enseignée à l’école.

Le défi a remporté un très grand succès et les témoignages ont été nombreux (à retrouver sur les différents padlets de zone).

Un exemple depuis Nyamey, au Niger :

Défi 3, du cycle 4 (5e, 4e, 3e) au cycle terminal : vidéos « Par ma fenêtre »

Dans une langue autre que le français, exprimer son ressenti ou imaginer une histoire inspirée par la vue que l’on a de sa fenêtre.

Les propositions, qui ont été extrêmement nombreuses, et parfois poétiques, permettent aux spectateurs (via les différents padlets qui rassemblent les vidéos) de faire un véritable tour du monde depuis les fenêtres des élèves confinés.

Un exemple de production en... neuf langues, par des élèves du lycée français international Marguerite-Duras, à Ho-Chi-Minh-Ville, au Vietnam :

Défi 4, pour le lycée : concours de rétrotraduction

Une rétrotraduction consiste à traduire à nouveau dans la langue originale un texte à partir de sa traduction dans une autre langue, plusieurs fois de suite en l’occurrence, le texte évoluant ainsi de langue en langue.

Le concours de rétrotraduction, remporté par l’équipe de Casablanca

Dix établissements ont participé au concours, lors de huit séances coordonnées par les enseignants-formateurs en langues et en français. Deux chaînes de traducteurs étaient donc composées d’élèves d’établissements scolaires différents, des lycées français de Budapest et de Moscou pour l’une, de deux établissements de Casablanca pour l’autre, les lycées Léon l’Africain et Lyautey.

C’est cette équipe de Casablanca qui est lauréate du concours, l’équipe de Bogota arrivant en deuxième position.

Comment une séance de rétrotraduction se passe-t-elle ? Une vidéo pleine d'humour du Collège protestant français de Beyrouth permet de mieux le comprendre :


La chaîne des traducteurs lauréats de Casablanca a mobilisé pas moins de quatre langues (français, anglais, espagnol et arabe) et a livré une rétrotraduction finale de grande qualité.

L’inspectrice de langues, Christine Minetto, a lu un texte en français à l’élève 1 qui l’a entendu dans son oreillette et l'a traduit simultanément et oralement en anglais à l’élève 2, lequel l'a rétrotraduit en français à l’écrit, avant de traduire son texte oralement, en espagnol, à l’élève 3 qui venait d’être introduit dans la visioconférence. Celui-ci a rétrotraduit le message en français à l’écrit avant de le traduire oralement en arabe à l’élève 4 (tout juste arrivé dans la visioconférence) qui l'a rétrotraduit en français à l’écrit. Le texte final a ensuite été comparé au texte initial.

Francophonie et plurilinguisme… L’exercice, à la fois exigeant et ludique, est à la mesure des compétences en langues des élèves du réseau ! Qu’on en juge…

Texte initial

(adapté d’une allocution prononcée en 2010 par Irina Bokova, alors directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de l’Année internationale du rapprochement des cultures)

« Nous vivons dans un monde marqué de plus en plus par une interdépendance croissante dans tous les domaines de l’activité humaine.

Les cultures englobent non seulement les arts et les lettres, mais aussi les modes de vie, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. En cette période de mondialisation, caractérisée par l’accélération des échanges et une complexité accrue, protéger et promouvoir cette riche diversité pose de multiples défis.

L’objectif de cette Année internationale est d’aider à dissiper les malentendus nés des ignorances, des préjugés et des exclusions qui engendrent tensions, insécurité, violence et conflits. L’échange et le dialogue entre les cultures sont la meilleure arme pour construire la paix. »

Texte obtenu après la chaîne de traductions des quatre lycéens de Casablanca

« Nous vivons dans un monde impacté graduellement par l’interdépendance dans tous les domaines des activités humaines.

Les cultures regroupent non seulement les arts mais aussi les modes de vie, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. Cette ère de la mondialisation est caractérisée par la rapidité des échanges et d’importantes complications, protéger et promouvoir cette riche diversité est un défi.

L’objectif de cette année internationale est d’aider à réduire les malentendus, résultant des ignorances, des préjugés et des exclusions qui éveillent les tensions, les insécurités, les violences et les conflits. Les échanges et les dialogues entre les cultures sont les meilleures armes pour bâtir la paix. »

Remarquable, n'est-ce pas ?