Le baccalauréat dans le réseau scolaire mondial

Actualités

Onze des établissements du réseau – dix en Amérique du Sud et un en Océanie, au Vanuatu – ont présenté des élèves aux épreuves de la session de décembre 2018 du baccalauréat et leur taux de réussite s’élève, en moyenne, à 96,43 %.

Une réforme est lancée pendant cette année 2018-2019 pour aboutir à un nouveau baccalauréat général et technologique en 2021. La scolarité connaît donc des changements au lycée pour les élèves en classe de seconde : un accent est mis sur l'orientation et, en cours d'année, les élèves en filière générale ont à choisir les enseignements de spécialité, parmi ceux proposés par leur établissement, qu'ils suivront en classe de première. Dans ce contexte, il est particulièrement important de bien s’informer ! Florilège de documents de qualité...

17 134, c’est le nombre exact de candidats qui ont décroché le précieux sésame ! Le taux de réussite dans le réseau d’enseignement français à l’étranger s’élève ainsi à 97,3 % dont 76 % avec mention. Une fierté pour les lycées français du monde qui ont souvent célébré cette réussite en organisant des cérémonies en l’honneur de leurs jeunes anciens élèves.

Les premiers élèves concernés par la réforme du baccalauréat sont ceux qui arriveront à la rentrée 2018 en classe de seconde et en première en 2019. Dès l’année de seconde, ils bénéficieront d’une aide à l’orientation et d’un accompagnement personnalisé pour approfondir le cas échéant leur maîtrise de l’expression écrite et orale ainsi que leurs compétences mathématiques. En classe de première,  ce sera la fin des séries distinctes (ES, L ou S pour la voie générale…) qui laissera place à un tronc commun de disciplines  et à des enseignements de spécialité, avec une plus grande place faite à l’oral et au contrôle continu… La réforme de l’examen impactera l’organisation du lycée. Les lycées français du monde, accompagnés par l’AEFE, s’y préparent !

96,7 %, c’est le taux de réussite au baccalauréat dans le réseau d’enseignement français à l’étranger ! Et parmi les 15 695 diplômés, 74,8 % ont décroché une mention. Ces beaux résultats ont été célébrés par de nombreux établissements sur les cinq continents. Réunissant les bacheliers, leurs familles et les équipes éducatives, ces cérémonies émouvantes sont le signe d’un parcours scolaire réussi et d’un premier pas vers les études supérieures mais aussi de l’attachement de ces jeunes anciens élèves à leur établissement.

96,8 % des candidats au baccalauréat dans le réseau à l’étranger ont décroché le précieux sésame qui ouvre les portes de l’enseignement supérieur : un record ! Un peu partout dans le réseau, la remise du diplôme, avec une belle moisson de mentions, a été l’occasion de nombreuses célébrations festives et émouvantes qui manifestent un très fort attachement des élèves, déjà anciens élèves..., à leur établissement.

En cette année 2016, le dispositif de dématérialisation de la correction des copies du baccalauréat s’applique à l’ensemble du réseau d’enseignement français à l’étranger. 30 000 candidats de première et terminale et quelque 3 000 professeurs correcteurs vont bénéficier de ce dispositif innovant qui présente de nombreux avantages.

14 699, c’est le nombre exact de candidats reçus à la session 2015 du baccalauréat dans les lycées français à l’étranger ! Le taux de réussite qui s’élève à 96,3 %, dont plus de deux tiers avec mention, illustre une nouvelle fois l’excellence pédagogique du réseau. Ces résultats remarquables ont été célébrés comme il se doit partout dans le monde.

Avec 95,9 % d’admis à la session 2014, dont plus de deux tiers avec mention, les bacheliers des lycées français de l’étranger ont une fois encore apporté la preuve de l’excellence des établissements du réseau. Ces résultats ont donné lieu à de nombreuses cérémonies pour fêter les jeunes diplômés.

Alors que les épreuves du baccalauréat dans les établissements français à l’étranger, qui avaient débuté fin mai en Amérique du Nord, viennent de s’achever en Asie début juillet, le dispositif innovant de dématérialisation des corrections des copies aura bénéficié cette année à 6 000 futurs bacheliers et 1 400 correcteurs.